1 min de lecture Histoire

Colonialisme : la France a des "traumatismes toujours pas réglés", selon Macron

Le président a évoqué le passé colonial de la France et regretté le fait que certains le "revisitent" pour nourrir "une haine" de la République.

Emmanuel Macron aux Mureaux le 2 octobre 2020
Emmanuel Macron aux Mureaux le 2 octobre 2020 Crédit : Ludovic MARIN / POOL / AFP
Coline Daclin Journaliste

Ce serait l'une des origines des "séparatismes", selon Emmanuel Macron. Le président de la République a évoqué ce vendredi 2 octobre aux Mureaux (Yvelines) les rapports de la France avec son passé colonial.

"Nous sommes un pays qui a un passé colonial et qui a des traumatismes qu'il n'a toujours pas réglés", a reconnu le président de la République. "La guerre d'Algérie en fait partie", a-t-il déclaré.

Selon lui, il y aurait toutefois "des enfants qui tombent dans le piège méthodique de certains autres", qui instrumentaliseraient ce passé colonial. Ils revisiteraient alors "leur identité par un discours post-colonial ou anticolonial". 

Emmanuel Macron dénonce cette "forme de haine de soi que la République devrait nourrir elle-même". Il reconnait par ailleurs des "tabous que nous avons nous mêmes entretenus" à propos de l'histoire coloniale de la France.

À lire aussi
information
Coronavirus : "C'est le virus qui impose sa loi", pas le gouvernement, souligne Roquette

Ce discours contre "les séparatismes" du président de la République est l'occasion pour lui de présenter le futur projet de loiprévu à l'automne sur ce dossier. Il a assuré vouloir s'attaquer ainsi au "séparatisme islamiste".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Histoire Islamisme Gouvernement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants