1 min de lecture Vie privée

Christophe Castaner "regrette" ses propos s'ils ont "blessé" Olivier Faure

Christophe Castaner a affirmé ce mercredi 19 février "regretter" ses propos sur la vie privée d'Olivier Faure, si ceux-ci "ont blessé" le premier secrétaire du Parti socialiste.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner en mai 2017, à l'Élysée.
Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner en mai 2017, à l'Élysée.
Charles Deluermoz et AFP

"Si mes propos l'ont blessé, je les regrette. Il n'y avait aucune menace". Interrogé par l'AFP, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a affirmé ce mercredi 19 février "regretter" ses propos sur la vie privée d'Olivier Faure, si ceux-ci "ont blessé" le premier secrétaire du Parti socialiste.

Les déclarations du ministre de l'Intérieur, qui avait évoqué la vie privée d'Olivier Faure sur France Inter, ont provoqué l'indignation d'une partie de la classe politique, à gauche et à droite. Le premier secrétaire du PS avait dénoncé une "faute grave" et appelé le chef de l'Etat à intervenir.

"Depuis l'âge de 20 ans, Olivier Faure et moi-même avons cheminé ensemble. Nous avons été élus à l'Assemblée nationale pour la première fois en 2012. Nos bureaux étaient côte à côte", a rappelé le ministre à l'AFP. "Au-delà de nos désaccords politiques, j'ai un profond respect pour Olivier", a-t-il encore dit.

Il a souligné que "l'un et l'autre", compagnons de route en politique durant plusieurs années, ils avaient "connu des moments difficiles dans (leurs) vies". "Nous étions côte à côte". "Je voulais dire" à Olivier Faure "à propos de ses déclarations concernant Benjamin Griveaux qu'on ne devait pas juger" la vie privée, s'est encore défendu le ministre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vie privée Christophe Castaner Olivier Faure
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants