1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Chez nous" : pourquoi le film est la cible des critiques du Front national
2 min de lecture

"Chez nous" : pourquoi le film est la cible des critiques du Front national

ÉCLAIRAGE - "Chez nous" retrace le parcours d'une infirmière à domicile dans le Nord de la France qui va être approchée par le parti "Bloc patriotique" pour les élections municipales.

"Chez nous", film réalisé par Lucas Belvaux
"Chez nous", film réalisé par Lucas Belvaux
Crédit : Capture d'écran YouTube
Marie-Pierre Haddad

Le film de Lucas Belvaux, Chez nous, ne sort que le 22 février prochain mais est déjà à l'origine d'un vif rejet de la part du Front national. Florian Philippot s'inquiète de la date de sortie de ce long-métrage, "deux mois avant l'élection" présidentielle. "D'après la bande-annonce que j'ai vue (...), ça a l'air d'être un joli navet, mais, au-delà de la qualité du film, je trouve ça proprement scandaleux qu'en pleine campagne présidentielle, je crois précisément à deux mois du vote, on sorte dans les salles françaises un film qui est clairement anti-Front national", a expliqué le vice-président du parti lors du Grand Rendez-vous iTélé/ Europe 1/ Les Échos

Même discours tenu par Steeve Briois, qui a écrit sur Twitter : "Pauvre Marine Le Pen qui est caricaturée par ce pot à tabac de Catherine Jacob. Un sacré navet en perspective !" Le réalisateur belge, Lucas Belvaux, a réagi et se dit "surpris" de la "brutalité" des réactions à l'encontre de son film. "Philippot n'a vu que la bande-annonce, donc c'est une polémique à peu de prix qui évite le débat sur le fond du film (...) Ce n'est pas tant un film anti-FN qu'un film sur le discours populiste et sur comment les gens s'engagent en politique. Ce sont les électeurs qui m'intéressent, pas les partis politiques", a-t-il déclaré sur RMC

Ce long-métrage raconte l'histoire de Pauline, une infirmière à domicile qui vit dans la commune d'Hénard, au Nord de la France. Elle va être approchée par un parti d'extrême droite, le "Bloc patriotique", pour se présenter aux élections municipales. À la tête de ce mouvement politique, une femme dont le rôle est joué par l'actrice Catherine Jacob. Selon le cinéaste, "ce n'est pas un film militant, c'est un film engagé, un film citoyen, fait pour provoquer la discussion, pas pour provoquer le FN ou la peur du Front national. C'est ma réflexion sur ce qu'est ce parti et comment les électeurs y vont". 

À propos des réactions de Florian Philippot et Steeve Briois, Lucas Belvaux déclare : "Ce qui m'amuse dans la réaction de Philippot et de Steeve Briois, c'est qu'ils me taxent de caricature, alors que mes personnages sont moins caricaturaux qu'eux. La brutalité de leurs discours m'a surpris".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/