1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Cathédrale de Nantes : "Des mots de compassion auraient été plus utiles", répond Bachelot à Royal
1 min de lecture

Cathédrale de Nantes : "Des mots de compassion auraient été plus utiles", répond Bachelot à Royal

INVITÉE RTL - Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, a répondu à Ségolène Royal ce lundi sur RTL, qui l'avait épinglée sur son déplacement en avion à Nantes après l'incendie de la cathédrale.

Roselyne BACHELOT, ministre de la Culture (ex-UMP). Après une carrière politique et gouvernementale aux côtés de Chirac et Sarkozy, Roselyne Bachelot a fait son retour en politique avec ce remaniement après un passage comme animatrice audiovisuelle.
Roselyne BACHELOT, ministre de la Culture (ex-UMP). Après une carrière politique et gouvernementale aux côtés de Chirac et Sarkozy, Roselyne Bachelot a fait son retour en politique avec ce remaniement après un passage comme animatrice audiovisuelle.
Crédit : RTL
Cathédrale de Nantes : "Des mots de compassion auraient été plus utiles", répond Bachelot à Royal
09:56
Cathédrale de Nantes : "Des mots de compassion auraient été plus utiles", répond Bachelot à Royal
09:56
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier - édité par William Vuillez

Fraîchement nommée ministre de la Culture, Roselyne Bachelot était l'invitée de RTL ce lundi 20 juillet. 15 jours après sa nomination surprise, la ministre s'est rendue ce samedi à Nantes après l'incendie de la cathédrale. Un déplacement fait en avion, qui lui a valu d'être épinglée notamment par Ségolène Royal : "Bonjour le bilan carbone !", a-t-elle écrit sur Twitter. 

"Je lui réponds qu’elle même ayant été ministre, elle connait les contraintes de cette fonction", a rétorqué Roselyne Bachelot ce lundi sur RTL. Il était tout à fait impossible que je ne me rende pas à Nantes. Le seul TGV possible m’amenait à 17h à Nantes, c’est-à-dire après la visite du Premier ministre", précise la ministre de la Culture. 

"Elle défend son projet politique. Je crois que des mots de compassion pour les Nantais auraient plutôt été utiles. Si j’étais sa conseillère en communication, je lui dirais d’utiliser d’autres arguments", a ajouté Roselyne Bachelot.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/