1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Castaner photographié en discothèque lors d'une soirée arrosée
2 min de lecture

Castaner photographié en discothèque lors d'une soirée arrosée

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a été photographié lors d'une soirée arrosée ce samedi 9 mars, soir de la 17e journée de mobilisation des "gilets jaunes". Un écart que n'a pas voulu commenter le premier flic de France.

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, le 21 octobre 2018
Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, le 21 octobre 2018
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Castaner photographié en discothèque lors d'une soirée arrosée
00:04:54
Castaner photographié en discothèque lors d'une soirée arrosée
00:04:54
Isabelle Choquet - édité par Sarah Duhieu

Il y a ceux qui perdent les pédales, le temps d'une soirée... Et se retrouvent sur des photos floues en Une de Voici, sous le titre "Un vrai tombeur". C'est ce qui arrive cette semaine à Christophe Castaner. Le ministre de l'Intérieur a été photographié samedi 9 mars lors d'une soirée dans un restaurant parisien, juste après l'acte 17 des "gilets jaunes". On le voit danser collé-serré avec une jeune femme blonde et l’embrasser.

Elle s'appelle "Clara" dans Voici, "Emma" dans CloserMais en tout cas, elle ne s’appelle pas Hélène. Elle, c’est sa femme, mère de ses deux enfants, celle qu'il a rencontrée au lycée et épousé il y a plus de 25 ans.

Depuis sa nomination Place Beauvau, le ministre vit à Paris alors qu'elle est restée à Forcalquier, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Voici ne se prive pas de rappeler le passé de noceur de Christophe Castaner. Avant Hélène, c'était un oiseau de nuit, un joueur de poker, limite "bad boy" affirme le journal.

Shots de vodka et dancefloor

Ce samedi 9 mars, il a débuté sa soirée par quelques shots de vodka et quand les convives ont poussé les tables pour danser, il a déboulé sur le dance-floor... Très vite rejoint par la fameuse Clara ou Emma. L'affaire s'est conclue sur la musique de Dirty Dancing, on ne pouvait pas l'inventer. Et d'après Voici, les agents de sécurité avaient été laissés à la porte.

À lire aussi

Dans le Parisien, le ministre répond : "Il s'agit de ma vie privée et de ma famille, qui peut être respectée. J'ai rejoint une soirée dans un cadre totalement privé, entre 23h30 et 2h du matin"... Aucun commentaire à Matignon, si ce n'est une totale confiance dans le ministre de l'Intérieur... Mais en coulisses, un conseiller de l'exécutif ronchonne: "On a changé de monde, il y a des appareils photo partout, les réseaux sociaux, on ne peut plus faire ce genre de choses."

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.