2 min de lecture Environnement

Brune Poirson s'engage pour la consigne des bouteilles en verre

Brune Poirson réunit les industriels pour essayer de lancer un projet de consigne en verre, afin de lutter contre le plastique. Mais la pratique d'antan n'est peut être pas aussi écologique qu'on l'imagine.

C'est notre plane`te - C'est notre Planète Virginie Garin iTunes RSS
>
Brune Poirson s'engage pour la consigne des bouteilles en verre Crédit Image : @brunepoirson | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin édité par Maria Aït Ouariane

Retour vers le futur : allons-nous devoir bientôt rapporter nos bouteilles en verre consignées au magasin comme autrefois ? C'est en tout cas l'une des volontés du gouvernement actuel dans cette longue lutte contre le plastique. 

Brune Poirson, secrétaire d’Etat à l’écologie, réunit ce vendredi 25 octobre, les fabricants de boissons, de sodas, d’eau et de jus de fruit pour leur demander de remplacer les bouteilles en plastiques par des bouteilles en verre. Le retour de la consigne fait partie des mesures phares de son projet de loi "pour une économie circulaire".

Des boissons vendues dans des bouteilles de verre, ce n'est pas nouveau. Il existe déjà un système de consigne en France pour la restauration. Cependant, cela ne représente que 10% des boissons vendues. Le reste, que ce soit pour les sodas ou l’eau minérale, tout est en plastique.

Pour remedier à cela, Brune Poirson va ainsi demander aux industriels de fixer des objectifs, comme par exemple, arriver à une proportion spécifique de verre dans les 10 ans à venir. La bouteille serait de ce fait réutilisable et rapporterait 15 centimes au consommateur qui l'a ramènerait. 

Une mesure pas si écologique...

À lire aussi
Les citrons et les oranges pourraient être en danger environnement
Pourquoi le prix du jus d'orange risque d'augmenter dans les prochaines années

En Allemagne, où la consigne est pratiquée depuis longtemps, 40% de boissons sont vendues dans du verre, permettant à notre voisin européen de réduire considérablement la place du pastique. Prudence tout de même ; réutiliser du verre signifie également transporter les bouteilles. Et qui dit transport, dit déplacement, donc beaucoup de camion et de pollution.

L' Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEM) pointe ainsi du doigt l'impact négatif sur l'environnement si la bouteille voyage plus de 250 kms. Ce qui impliquerait que la bouteille en question soit produit dans la région de production de l’’eau...ou du soda. 

C’est pour cela que le verre ne va pas remplacer totalement le plastique. Les bouteilles en plastique qui resteront, devront être un jour biodégradables en maïs ou en pomme de terre.

La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Environnement Pollution Mesure
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants