1 min de lecture Éducation nationale

Blanquer opposé à l'arrêt de la règle du "masculin l'emporte sur le féminin"

Le ministre de l'Éducation nationale a répondu aux 314 profs, qui ont choisi de cesser d'enseigner cette règle de grammaire.

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi
>
Blanquer opposé à l'arrêt de la règle du masculin l'emporte sur le féminin Crédit Image : AFP / PATRICK KOVARIK | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
109127536140888961261
Ludovic Galtier
et AFP

Dans une tribune, 314 professeurs exerçant dans des écoles, des collèges et des lycées se sont engagés à ne plus enseigner la règle de grammaire "résumée par la formule 'le masculin l'emporte sur le féminin'". Dans leur déclaration, publiée sur Slate.fr, ils souhaitent que l'adjectif s'accorde en genre avec le nom commun le plus proche.

Interrogé sur la question, lors d'un déplacement dans un collège à Nanterre, Jean-Michel Blanquer a répondu aux professeurs. Si pour le ministre de l'Éducation nationale, l'expression "le masculin l'emporte sur le féminin" n'est "sûrement pas une bonne formule", il n'est "pas favorable" à la remise en question du fond de la règle.

Ce qui m'inquiète, ce sont les attaques répétées sur la langue française

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation
Partager la citation

"Il faut dire simplement qu'en cas de pluriel, on accorde au masculin, ce qui dans la langue française s'apparente souvent au genre neutre." "Ce qui m'inquiète, ce sont les attaques répétées sur la langue française, a déclaré le ministre. La langue française n'est pas à instrumentaliser pour des combats aussi légitimes soient-ils", a ajouté le ministre, hostile à l'enseignement de l'écriture inclusive à l'école.

À lire aussi
Le collège Bellevue à Beausoleil, dans les Alpes-Maritimes faits divers
Alpes-Maritimes : un collégien se suicide après avoir reçu deux heures de colle

Les signataires de la tribune donnaient trois raisons à leur décision : cette règle n'a pas toujours été en vigueur - elle date du XVIIe siècle - son application reflétait une volonté politique de maintenir les femmes dans une position d'infériorité, la répéter au sein des écoles conforte les stéréotypes de genre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Jean-Michel Blanquer langue française
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790862873
Blanquer opposé à l'arrêt de la règle du "masculin l'emporte sur le féminin"
Blanquer opposé à l'arrêt de la règle du "masculin l'emporte sur le féminin"
Le ministre de l'Éducation nationale a répondu aux 314 profs, qui ont choisi de cesser d'enseigner cette règle de grammaire.
https://www.rtl.fr/actu/politique/blanquer-oppose-a-l-arret-de-la-regle-du-masculin-l-emporte-sur-le-feminin-7790862873
2017-11-08 12:34:51
https://cdn-media.rtl.fr/cache/vgtTusYxU8I26ilqqYrO7w/330v220-2/online/image/2017/0830/7789886721_le-ministre-de-l-education-nationale-jean-michel-blanquer.jpg