2 min de lecture Société

314 profs n'enseigneront plus la règle du "masculin l'emporte sur le féminin"

Dans un manifeste publié sur le site Slate.fr, 314 membres du corps professoral s'engagent à enseigner à leurs élèves une langue française plus inclusive.

En finir avec la règle "du masculin l'emporte sur le féminin" à l'école ?
En finir avec la règle "du masculin l'emporte sur le féminin" à l'école ? Crédit : Unsplash/Aaron Burden
ArièleBonte
Arièle Bonte

"Nous, enseignantes et enseignants du primaire, du secondaire, du supérieur et du français langue étrangère, déclarons avoir cessé ou nous apprêter à cesser d'enseigner la règle de grammaire résumée par la formule 'Le masculin l'emporte sur le féminin'". 314 membres du corps professoral ont signé une tribune publiée sur le site de Slate.fr, ce mardi 7 novembre. 

Ces 314 signataires enseignent ou corrigent des textes en langue française et affirment ne plus vouloir suivre cette règle "récente" jugée "pas nécessaire". Alors que les personnes ayant signées cette tribune rappelle les origines de cette spécificité de la langue française, elles affirment également que leur démarche est on ne peut plus engagée afin de détruire des stéréotypes de genre. 

À lire aussi
Miss Martinique, Laure-Anaïs Abidal société
Miss France 2018 : Miss Martinique réagit à la polémique sur ses cheveux lisses

"La répétition de cette formule aux enfants, dans les lieux mêmes qui dispensent le savoir et symbolisent l’émancipation par la connaissance, induit des représentations mentales qui conduisent femmes et hommes à accepter la domination d'un sexe sur l'autre, de même que toutes les formes de minorisation sociale et politique des femmes", peut-on lire dans cette tribune.

Renouer avec d'anciens usages

Ces enseignantes et enseignants choisissent donc d'aller à l'encontre de l'avis émis par Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation. Ce dernier avait en effet déclaré au micro de RTL qu'il n'était pas favorable à cette manière d'écrire, aujourd'hui revendiquée par une partie du corps enseignant français. 

En conséquence, les 314 signataires déclarent qu'elles et ils vont enseigner "la règle de proximité, ou l'accord de majorité, ou l'accord au choix". Ces personnes appellent également "les enseignantes et les enseignants de français, partout dans le monde, à renouer avec ces usages", utilisés en latin et encore aujourd'hui dans d'autres langues romanes, et demandent au ministère de l'Éducation et aux personnes travaillant dans la presse et l'édition à prendre des mesures dans ce sens. 

Slate.fr a déjà répondu en publiant ce mardi 7 novembre un article expliquant pourquoi la rédaction allait désormais utiliser l'accord de proximité. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Écriture langue française
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790834015
314 profs n'enseigneront plus la règle du "masculin l'emporte sur le féminin"
314 profs n'enseigneront plus la règle du "masculin l'emporte sur le féminin"
Dans un manifeste publié sur le site Slate.fr, 314 membres du corps professoral s'engagent à enseigner à leurs élèves une langue française plus inclusive.
http://www.rtl.fr/girls/identites/314-profs-n-enseigneront-plus-la-regle-du-masculin-l-emporte-sur-le-feminin-7790834015
2017-11-07 14:58:46
http://media.rtl.fr/cache/hE8c0Y3Q0LDeHAP-3Ug8BQ/330v220-2/online/image/2017/1107/7790834883_en-finir-avec-la-regle-du-masculin-l-emporte-sur-le-feminin-a-l-ecole.jpg