1 min de lecture Politique

Attaque de Bayonne : "Il y a une responsabilité collective", dit François Hollande sur RTL

INVITÉ RTL - "Il y a une forme de climat que chacun doit prendre au sérieux", estime l'ancien président de la République, invité exceptionnel de Thomas Sotto ce mardi.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
François Hollande était l'invité exceptionnel de Thomas Sotto Crédit Image : Frédéric Bukajlo | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto et Thomas Pierre

Après l'attaque de Bayonne qui a vu un octogénaire tenté d'incendier une mosquée et blesser gravement deux personnes, l'ancien président François Hollande, invité exceptionnel de RTL, estime qu'il y a une "responsabilité collective". 

"Il y a une forme de climat que chacun doit prendre au sérieux", estime-t-il. Un climat entretenu, selon l'ex-chef de l'État, par des "forces politiques" comme "l'extrême-droite". Pour y remédier, "il faut appliquer les lois de la République" pour François Hollande. "Il y a des lois sur les signes religieux, pas besoin de les réinventer". 

"La laïcité, son respect et ses règles, c'est l'affaire de tous", insiste encore l'ancien président socialiste qui a publié le 23 octobre un court livre intitulé Répondre à la crise démocratique (Ed. Fayard), une réflexion sur les institutions de la Ve République. 

François Hollande a également récemment exprimé son souhait de revoir la durée du mandat du chef de l'État à six ans. En effet, il juge que les cinq ans actuels sont "trop courts" mais "sept ans, c'est trop long". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique François Hollande Bayonne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants