2 min de lecture Impôts

#BalanceTonMaire dénonce les édiles qui augmentent la taxe d'habitation

Le hashtag #BalanceTonMaire se propage sur Twitter pour épingler les maires qui ont décidé d'augmenter la taxe d'habitation de leur commune, en dépit de la baisse encouragée par le gouvernement.

Des maires lors du 100e congrès des maires de France en novembre 2017
Des maires lors du 100e congrès des maires de France en novembre 2017 Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
104761573555224952563
Clémence Bauduin
Journaliste

La baisse de la taxe d'habitation n'est pas ressentie par tous, bien au contraire. Les contribuables de près de 6.000 communes ont eu la surprise de découvrir que leur impôt augmentait cette année, en dépit de la promesse gouvernementale de faire baisser celui-ci. La faute est imputée aux élus municipaux, décisionnaires sur le montant de la taxe. En conséquence, des mécontents ont lancé sur Twitter le hashtag #BalanceTonMaire, sur le modèle de #BalanceTonPorc.


Le Parisien publie ce vendredi 12 octobre la liste des 55 communes de plus de 10.000 habitants dans lesquelles la taxe d'habitation augmente cette année. Parmi elles, Maizières-les-Metz, en Moselle, augmente la taxe de 18,02% cette année. En seconde position des hausses les plus fortes de la taxe d'habitation, Vaires-sur-Marne (Seine-et-Marne) élève l'impôt de +15,02%. Enfin, sur la troisième marche du podium, Étampes (Essonne) avec une hausse de 12,99%.

De quoi agacer les contribuables des communes concernées, qui usent du hashtag en rappelant aux édiles l'échéance électorale de 2020. "Les municipales commencent maintenant ! Vous avez voulu jouer avec notre porte-monnaie juste pour attaquer Macron, ce n'est pas digne d'un élu qui doit avant tout penser à sa ville, pas à son ego. Maire PS, LR, FN, votre mandat c'est nous qui vous le donnons, ne l'oubliez pas", écrit une internaute.

À lire aussi
Un avis de taxe foncière en 2018 (illustration). impôts
Taxe foncière : c'est le dernier jour pour payer par courrier

De son côté, le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, estime que ces 6.000 communes sont une exception sur les "18 millions de foyers fiscaux qui ont vu une baisse de 30% de la taxe d'habitation". La hausse s'exerce "notamment lorsque vous avez perdu un enfant de votre foyer fiscal", affirme-t-il, dédouanant le gouvernement de cette responsabilité. 

Pas question pour autant de charger les maires : "Il y a moins de 400.000 foyers fiscaux, sur 29 millions, qui vont connaître une augmentation de leurs impôts locaux de plus de 2%. Donc non, moi je dis que la quasi intégralité des conseillers municipaux de France ont finalement respecté la volonté générale de baisser les impôts des Français", insiste Gérald Darmanin. Les maires épinglés, eux, justifient cette augmentation de la taxe d'habitation par une nécessité de compenser... la baisse des dotations de l'État aux communes, décidée sous François Hollande.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Impôts Taxe Maires
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795154128
#BalanceTonMaire dénonce les édiles qui augmentent la taxe d'habitation
#BalanceTonMaire dénonce les édiles qui augmentent la taxe d'habitation
Le hashtag #BalanceTonMaire se propage sur Twitter pour épingler les maires qui ont décidé d'augmenter la taxe d'habitation de leur commune, en dépit de la baisse encouragée par le gouvernement.
https://www.rtl.fr/actu/politique/balancetonmaire-denonce-les-ediles-qui-augmentent-la-taxe-d-habitation-7795154128
2018-10-12 12:49:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Hvh4iECcJXMst8BNmNCwvw/330v220-2/online/image/2018/1012/7795157458_des-maires-lors-du-100e-congres-des-maires-de-france-en-novembre-2017.jpg