1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Taxe d'habitation : "Nous baissons les impôts des Français", assure Darmanin sur RTL
1 min de lecture

Taxe d'habitation : "Nous baissons les impôts des Français", assure Darmanin sur RTL

INVITÉ RTL - Le ministre de l'Action et des Comptes publics insiste : les foyers qui voient cette année leur taxe d'habitation augmenter sont une "exception".

L'invité de RTL du 12 octobre 2018
L'invité de RTL du 12 octobre 2018
Crédit : RTL
Taxe d'habitation : "Les classes populaires connaissent une baisse de 30%", assure Darmanin sur RTL
00:34
Taxe d'habitation et remaniement : Gérald Darmanin était l'invité de RTL vendredi 12 octobre 2018
11:10
Gérald Darmanin sur RTL : "On est le gouvernement des classes moyennes"
00:56
Taxe d'habitation et remaniement : Gérald Darmanin était l'invité de RTL vendredi 12 octobre 2018
11:10
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin

La baisse de la taxe d'habitation, promesse décisive de la campagne d'Emmanuel Macron, entre en vigueur, mais des exceptions contrebalancent la bonne nouvelle. Près de 6.000 communes, soit une ville sur six, ont décidé d'augmenter de 1 à 2%, voire jusqu'à 30% dans une commune du Doubs, le taux de leur taxe d'habitation. Mais le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin, invité de RTL ce vendredi 12 octobre, veut voir le verre à moitié plein.

"Il y a 18 millions de foyers fiscaux qui ont vu une baisse de 30% de la taxe d'habitation (...) qui sera renouvelée l'année prochaine", insiste le ministre. Au total en France, 29 millions de foyers fiscaux doivent s'acquitter de la taxe d'habitation. 23 millions la payent finalement car certains en sont exonérés. 

Pour Gérald Darmanin, les foyers fiscaux qui voient cette année leur taxe d'habitation augmenter sont des cas particuliers. "Il existe un certain nombre d'exceptions à cette règle, notamment lorsque vous avez perdu un enfant de votre foyer fiscal (...) ou lorsque les élus locaux ont décidé de changer les taux", affirme-t-il.

Le ministre de l'Action et des Comptes publics insiste, il n'a pas "du tout" été piégé par les maires. "Il y a moins de 400.000 foyers fiscaux, sur 29 millions, qui vont connaître une augmentation de leurs impôts locaux de plus de 2%. Donc non, moi je dis que la quasi intégralité des conseillers municipaux de France ont finalement respecté la volonté générale de baisser les impôts des Français", se réjouit Gérald Darmanin.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/