1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Avant Hulot, les démissions mémorables de Taubira, Duflot ou... Macron
1 min de lecture

Avant Hulot, les démissions mémorables de Taubira, Duflot ou... Macron

VIDÉO - Mardi 28 juillet, Nicolas Hulot a annoncé sa démission surprise en direct lors d'une interview matinale à la radio. Avant lui, d'autres responsables politiques ont claqué la porte de leur ministère, notamment Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron a regagné Bercy en bateau le 30 août 2016
Emmanuel Macron a regagné Bercy en bateau le 30 août 2016
Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
Avant Hulot, les démissions mémorables de Taubira, Duflot ou... Macron
01:50
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze

Rentrée difficile pour Emmanuel Macron. Outre quelques casseroles, comme l'affaire Benalla cet été, ou les déboires de sa ministre de la Culture, Françoise Nyssen, soupçonnée d'avoir effectué des travaux non déclarés dans les locaux de la maison d'édition Actes Sud, le président de la République doit faire face à une démission surprise : celle de Nicolas Hulot, son ministre le plus populaire.

Le désormais ancien ministre de la Transition écologique et solidaire a annoncé, à la surprise générale, son départ du gouvernement Philippe sur France Inter, mardi 28 août. "Je ne veux plus me mentir", a-t-il résumé pour expliquer son acte.

Un départ qui n'est pas sans rappeler d'autres sorties bruyantes dans le passé. Avant lui, Emmanuel Macron avait marqué les esprits par sa démission à la James Bond, rejoignant Bercy à bord d'une navette fluviale traversant la Seine.

Christiane Taubira, en désaccord avec l'instauration de la déchéance de la nationalité avait quitter la place Vendôme à vélo, en janvier 2016. Cécile Duflot, contre l'arrivée de Manuel Valls à Matignon, avait aussi laissé sa place au ministère du Logement.

Moins récente, la démission de Jean-Pierre Chevènement est restée dans les anales. Alors ministre de la Recherche et de la technologie, il s'insurge contre une direction prise par le gouvernement de Pierre Mauroy et lance cette phrase culte : "Un ministre, ça ferme sa gueule ; si ça veut l'ouvrir, ça démissionne".

À lire aussi

Autre exemple, et pas des moindres. En 1976, Jacques Chirac, alors premier ministre de Valéry Giscard d'Estaing devient le premier chef de gouvernement à quitter ses fonctions.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/