1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Amélie de Montchalin critiquée quant à ses votes en défaveur de l'écologie
3 min de lecture

Amélie de Montchalin critiquée quant à ses votes en défaveur de l'écologie

La nouvelle ministre en charge de la Transition écologique affirme avoir "des convictions très fortes" en matière d'écologie, mais a été classée 594e sur 648 députés par une association citoyenne pour l'environnement.

Amélie de Montchalin, ministre de la Fonction publique, se présente dans la 6e circonscription de l'Essonne.
Amélie de Montchalin, ministre de la Fonction publique, se présente dans la 6e circonscription de l'Essonne.
Crédit : AFP
Marine Derquenne

La nouvelle ministre en charge de la Transition écologique, Amélie de Montchalin, sera-t-elle à la hauteur du défi écologique ? L'association "Agir pour l'Environnement" a classé les députés du plus au moins écologiste selon leurs votes pendant leurs mandats sur la plateforme ParlemenTerre.fr. Et la nouvelle ministre de l'Écologie, classée en fonction de ses votes entre 2017 et 2019 lorsqu'elle était députée LaREM, se trouve en 594e position

À l'époque, elle avait voté "contre l'interdiction du glyphosate, l’arrêt de l’incitation à l’huile de palme, l’indemnisation des victimes de pesticides ou encore contre l’interdiction des pesticides à proximité des habitations", tel que le précise l'association au JDD. Sur le site, on peut également relever que l'ancienne députée avait aussi voté contre l'"interdiction de production, stockage ou vente de produits phytopharmaceutiques non autorisés en Europe". Elle n'a pas voté lors du scrutin amenant à voter pour ou contre l'interdiction des perturbateurs endocriniens dans les cantines scolaires, ni sur l'interdiction d'importer des denrées produites en utilisant des substances interdites dans l'Union européenne.

Un classement à aborder néanmoins avec prudence, car elle n'a été classée qu'en fonction de ses votes entre 2017 et 2019 lorsqu'elle était députée, avant d'intégrer le gouvernement. L'association a donc classé la ministre en fonction de 7 votes - moins 1 point lorsqu'elle a voté contre, plus 1 quand elle a voté en faveur du texte, 0 points lorsqu'elle s'est absentée - sur les 17 textes au total. Elle n'a de ce fait pas pris part au vote de 10 textes durant ses deux années de mandat. Sa successeure, la députée Stéphanie Atger, occupe la 296e position.

Sur le classement d'Amélie de Montchalin par l'association citoyenne, Manuel Bompart a ironisé sur "la méritocratie gouvernementale".

Le vote de Montchalin sur le glyphosate critiqué, la ministre "assume"

À écouter aussi

Interrogée sur son vote contre l'interdiction du glyphosate sur France Inter, la ministre affirmait qu'elle ne regrettait pas "une chose, c'est d'avoir considéré que ce sujet était européen". "En tant que députée, j'avais fait un choix tout à fait assumé, que nous ne voulons pas faire cavalier seul (...) sinon, c'est notre économie, ce sont nos producteurs, nos agriculteurs, que nous laissons dans la panade", a-t-elle déclaré. "Sur le glyphosate, j'assume. C'est précisément la méthode que nous voulons pousser : on agit en européen, ensuite on agit pour ne laisser personne sans solution, donc on fait de la recherche, on cherche des alternatives, on fait des investissements", a-t-elle encore expliqué. 
Après l'explication de la ministre, le leader de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon s'est également offusqué sur Twitter : "Montchalin ment". "L'interdiction du glyphosate, ça devait être tout de suite. Macron a cédé pour dans 3 ans, puis pour dans 5 ans. Et dans 5 ans, juste un réexamen de la situation. Macron ne pèse rien en Europe", a-t-il déploré. Le député Matthieu Orphelin a rappelé sur Twitter que son amendement rejeté, qui visait notamment à interdire le glyphosate, comportait pourtant "toutes les dérogations nécessaires pour ne laisser aucun agriculteur sans solution".

Sur les propos d'Amélie de Montchalin, qui expliquait un peu plus tôt qu'elle n'avait pas de carte à EELV, mais "des convictions très fortes sur le changement climatique et la biodiversité, juste avant d'assumer son vote contre l'interdiction du glyphosate", le secrétaire d'EELV Julien Bayou a tweeté : "Cascade réalisée par une professionnelle : à ne pas reproduire chez vous". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/