1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Alain Juppé était l'invité de RTL
2 min de lecture

Alain Juppé était l'invité de RTL

INVITÉ RTL - Le maire de Bordeaux et candidat à la primaire Les Républicains a répondu aux questions d'Olivier Mazerolle.

Alain Juppé le 5 novembre 2015
Alain Juppé le 5 novembre 2015
Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
"On peut avoir une interprétation de la religion musulmane compatible avec les principes de la République", assure Alain Juppé
01:03
"Nous sommes dans la confusion politique la plus totale", déclare Alain Juppé
00:27
"Il est impossible de remplir les conditions pour la primaire d'ici le mois de juin", admet Alain Juppé
00:25
Marie-Pierre Haddad

Après la bataille des régionales, de nouvelles tensions se font sentir chez Les Républicains. Nicolas Sarkozy aurait choisi d'écarter la numéro deux du parti, Nathalie Kosciusko-Morizet. L'ancien président a annoncé, lors du bureau politique qui s'est tenu lundi 14 décembre, la mise en place d'une "nouvelle direction à partir de janvier". L'ancienne ministre pourrait payer ses désaccords avec la politique de Nicolas Sarkozy. 

Invitée à l'antenne de RTL, la numéro deux des Républicains a martelé : "Je n'échange pas mes convictions contre un poste". Elle a reçu le soutien d'Alain Juppé, candidat à la primaire du parti. Absent du bureau politique, il a déclaré que "l'exclusion n'est jamais une bonne réponse. Tout est question de savoir comment on conçoit le parti. Est-ce qu'il peut y avoir des opinions diverses ou est-ce qu'on doit être en colonne par un ?".

Je me sens bien dans ma famille politique

Alin Juppé

Alain Juppé trouve "dommage de se priver de ses talents" alors que NKM occupe aujourd'hui le poste de numéro 2 au sein du parti. Malgré les divergences, le maire de Bordeaux reste investi à 100% dans sa famille politique. "Je me sens bien dans ma famille, je partage l'essentiel des convictions même s'il y a évidemment des sensibilités différentes et c'est normal dans une grande famille politique", glisse-t-il. 

Alain Juppé explique à un auditeur de RTL, avoir fixé quatre grandes priorités : l'emploi, la sécurité des Français avec un "État qui fasse respecter la loi républicaine sur l'ensemble du territoire", les valeurs qui "font l'identité de la France" et "l'équilibre des territoires". "Vous avez les grandes villes qui se portent bien et la ruralité où il y a un sentiment d'abandon. Ils ont le sentiment d'être méprisés. Il faut les couvrir en haut débit, veiller au maintien de certains services", explique-t-il. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/