1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Air France : des flammes s'échappent du moteur sur un vol Paris-Perpignan
1 min de lecture

Air France : des flammes s'échappent du moteur sur un vol Paris-Perpignan

Quelques minutes après le décollage, des flammes se sont échappées du réacteur droit d'un avion Air France reliant Paris à Perpignan, obligeant le pilote à faire demi-tour en urgence.

Une photo prise le 25 novembre 2020 montre des avions d’Air France stationnés à l’aéroport de Roissy, au nord de Paris.
Une photo prise le 25 novembre 2020 montre des avions d’Air France stationnés à l’aéroport de Roissy, au nord de Paris.
Crédit : THOMAS COEX / AFP
Aurélia Valarié - édité par Romain Giraud

Grosse frayeur en plein ciel pour les passagers du vol Air France Paris-Perpignan vendredi soir. Quelques minutes seulement après le décollage, du vol AF7470 du 21 janvier 2022, des flammes se sont échappées à la sortie du moteur. Air France précise de son côté qu'il ne s'agissait pas d'une explosion du moteur, "mais que le pompage moteur (panne en question) a donné lieu à une déflagration". 

"Si l’événement reste impressionnant pour les passagers, il est extrêmement rare et leur sécurité n’a jamais été mise en cause", précise la compagnie. L'équipage a donc décidé de faire demi-tour et de retourner à Orly, "conformément aux procédures de la compagnie et du constructeur". "L'avion s'est posé en toute sécurité à 21h15 en heure locale et les passagers ont été pris en charge par le personnel Air France", explique la compagnie.

Dans la cabine de cet A318, l'ambiance était très tendue comme le décrit Johann, l'un des passagers : "Les stewards n'étaient pas rassurés, ils sont venus me voir pour me donner des consignes en cas d'atterrissage d'urgence comme je me trouvais au dernier rang, et quand on entend ce genre de message, on n'est pas rassuré du tout", a-t-il dit, saluant au passage le sang-froid du pilote, qui a "été très bon en stabilisant l'appareil et en rassurant les passagers". 

Il faut dire que la situation n'était pas tout à fait rassurante à bord de l'appareil, comme le décrit Johann : " On avait l'impression d'être dans un cercueil volant, l'avion s'est mis à trembler de plus en plus fort jusqu'au moment où l'on a entendu des explosions et aperçu des flammes de plus de deux mètres à travers les hublots", a-t-il détaillé, expliquant avoir pensé mourir et que "les gens étaient tous morts de peur".

À lire aussi

Si la frayeur et le choc sont passés, Johann devra dorénavant gérer son stress en avion lors de ses prochains voyages :" Je me laisserai le temps de réfléchir avant de reprendre l'avion, peut-être que je prendrai le train la prochaine fois", a-t-il confié.  

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/