1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Afghanistan : "La France a une position qui n'est pas à la hauteur", selon Eric Piolle
1 min de lecture

Afghanistan : "La France a une position qui n'est pas à la hauteur", selon Eric Piolle

INVITÉ RTL - Le maire de Grenoble et candidat à la primaire EELV Eric Piolle a réagi aux propos d'Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée au sujet de la crise en Afghanistan.

En Afghanistan, les civils attendent la réouverture de la frontière avec le Pakistan
En Afghanistan, les civils attendent la réouverture de la frontière avec le Pakistan
Crédit : STRINGER / AFP
Afghanistan : Pour Eric Piolle, la position de la France "n'est pas à la hauteur"
11:29
Eric Piolle était l'invité de RTL jeudi 19 août
11:28
Jérôme Florin & Sarah Belien

"Tout cela est indigne". C'est de cette manière qu'Eric Piolle, candidat à la primaire EELV, qualifie l'allocution d'Emmanuel Macron sur la situation de l'Afghanistan. Le maire de Grenoble, qui assiste aux journées d'été des écologistes, a réaffirmé sa volonté d'accueillir des réfugiés dans sa ville, un esprit "qu'est la Constitution française dans son préambule".

Ce dernier est longuement revenu sur les propos d'Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée, disant qu'il allait protéger les Afghans les plus menacés. "La France a déjà été pointée du doigt par la communauté internationale, car il y a quelques semaines de cela, elle continuait d'envoyer des obligations à quitter le territoire français aux afghans qui étaient en France, c'est déplorable", affirme le candidat à la primaire des Verts.

Chaque année, 10.000 demandes sont faites depuis l'Afghanistan pour intégrer le territoire français. Mais pour Eric Piolle, "la réalité est que les propos tenus du Président de la République sont en rupture avec notre constitution, avec notre histoire", faisant référence aux propos du président affirmant qu'il fallait se protéger d'une immigration irrégulière.

"Tout cela est indigne. Le droit français est que nous accueillions les réfugiés qui ont mis en danger leur vie pour la défense des libertés. Je laisse le président de la République faire le tri. La France depuis le début de cette crise a une position qui n'est pas à la hauteur", a tranché Eric Piolle.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/