2 min de lecture Connecté

5G : Lenglet dénonce "le principe de précaution érigé à tout propos"

ÉDITO - Alors que près de 70 élus de gauche et écologistes ont réclamé la tenue d'un moratoire sur la 5G lundi 14 septembre, François Lenglet dénonce la technophobie montante en France.

Francois Lenglet ok Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
5G : Lenglet dénonce "le principe de précaution érigé à tout propos" Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet édité par Valentin Deleforterie

La technophobie est la peur de tout ce qui est nouveau et qui fait appel à la technologie. C’est un sentiment qui reprend une forte emprise sur l’opinion publique, partout dans le monde et particulièrement en France. C’est l’hystérie collective sur les OGM, sur le glyphosate, un désherbant accusé de toxicité, et désormais aussi sur la 5G, le futur réseau de téléphonie qui permet des débits beaucoup plus importants. À chaque fois, ce sont des polémiques, des pétitions, des campagnes de désinformation sur les ravages supposés de la modernité.

Prenons des précautions, soit, mais pas au point d’oublier que les études scientifiques montrent que le glyphosate n’est toxique qu’à des niveaux de concentration très élevés, ce qui rend parfaitement acceptable une utilisation modérée. Prenons des précautions, mais pas au point d’oublier que certains OGM  permettent de solutionner les problèmes de production agricole des pays les plus pauvres.

L'Histoire fourmille de contre-exemples

Le principe de précaution érigé à tout propos, c’est la négation de l’esprit scientifique. c’est la victoire des préjugés et du complotisme, de l’ignorance en un mot. Rappelons qu’au XIXème siècle, lorsque le train a dépassé les 30 kilomètres/heure, certains de nos aïeux redoutaient que leurs viscères n’explosent, a cause de la vitesse.
 
Les opposants à la 5G utilisent un autre argument : ça ne sert à rien d’aller toujours plus vite, surtout au prix d’une consommation d’énergie qui grimpe. C’est un argument complètement bidon. Qui sont-ils pour décerner des brevets d’utilité à tel ou tel objet ? Toute l’histoire des sciences et des techniques met à mal leur position. 

Qui aurait prévu que l’invention de l’automobile allait non seulement changer la vie économique et celle des loisirs, mais aussi améliorer la santé humaine, en supprimant des villes les chevaux et leurs tonnes d’excréments dans les rues ? Qui aurait imaginé que l’invention du métier à tisser allait créer des milliers d’emplois non pas dans l’industrie, mais dans le commerce, en faisant baisser considérablement le prix des vêtements, ce qui a développé les magasins de vêtements ? 

"Les besoins des Hommes naissent sous leurs pieds"

À lire aussi
Une antenne-relais 5G en Suisse (illustration). Connecté
La 5G arrive en France : 10 questions pour comprendre le débat sur le nouveau réseau mobile

Il faut encore se souvenir que lorsque le téléphone fut inventé, l’avenir qu’on lui promettait, c’était la diffusion à distance de pièces de théâtre et de cours pour améliorer le niveau de connaissance de la population. Nous nous sommes quand même sacrément trompés. Nous n'aurions jamais pu imaginer que nous passerions 30, 50, 80 appels par jour pour nous épargner des déplacements, nous distraire, prendre des nouvelles d’un ami. Et que cette activité générerait d’innombrables emplois rémunérés. 

Avec la 5G, ça sera pareil. "Les besoins des hommes naissent sous leur pieds", disait l’économiste français Alfred Sauvy pour caractériser ce dialogue permanent entre l’innovation et la consommation. Reste toutefois la critique sur la surconsommation d'énergie. Elle est juste si l’on compare la 5G avec les réseaux d’avant. Mais elle tombe si l’on considère aussi l’évitement des déplacements que permet le téléphone. Demain, la 5G sera un concurrent pour l’avion, le train et la voiture, parce qu’elle permettra une communication de meilleure qualité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté La 5G François Lenglet
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants