1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. 100% de réussite au bac et aucun décrochage : les secrets du projet "Réconciliation"
2 min de lecture

100% de réussite au bac et aucun décrochage : les secrets du projet "Réconciliation"

INVITÉS RTL - Jérémie Fontanieu et David Benoit ont mis en place un projet pédagogique qui crée des alliances entre les professeurs et les parents d'élèves.

Jérémie Fontanieu et David Benoit
Jérémie Fontanieu et David Benoit
Crédit : RTL
Jérémie Fontanieu et David Benoît étaient les invités de RTL du 11 juin 2021
10:43
100% de réussite au bac et aucun décrochage : les secrets du projet "Réconciliation"
10:43
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

"Réconciliation" est le nom d'un projet pédagogique innovant de deux professeurs de lycée :  Jérémie Fontanieu professeur de sciences économiques (SES) et David Benoit professeur de mathématiques au Lycée E. Delacroix de Drancy. Le concept paraît plutôt simple sur le papier : associer les parents des adolescents pour cerner les élèves et sanctionner doublement le moindre écart de conduite. Les résultats sont prodigieux : 100% de réussite au baccalauréat et aucun décrochage même pendant la période difficile que nous venons de traverser et l'école en distanciel. 

"Le projet Réconcialiation consiste à faire travailler ensemble les différents acteurs de l'éducation qui habituellement ne se parlent pas beaucoup : les professeurs entre eux pour donner sens à l'équipe pédagogique et entre les profs et les parents d'élèves", explique Jérémie Fontanieu au micro de RTL. "C'est un contrat de confiance avec les parents, complète David Beoit. Beaucoup se sentent exclus de l'école, ils voient très peu les professeurs et ils ont le sentiment que l'école se passe sans eux. Le parent devient presque un adversaire face au proche". 

Ici, le but est de créer une alliance entre les adultes. Les mailles du filet sont très fines. Le moindre retard ou absence d'un élève et le parent est immédiatement notifié par SMS ou un appel afin que l'étau se resserre, au lycée et à la maison. "On réduit la liberté de faire des bêtises, explique le professeur de sciences économiques. S'ils arrivent en retard, oublient leur matériel ou ne travaillent pas assez... Il y a une punition. On prévient alors les parents et il y a une double punition. Quand ils rentrent à la maison, ils se font gronder." La sanction privilégiée est d'ailleurs assez dissuasive pour qui aime profiter de son week-end : deux heures de colle le samedi matin. 

Un documentaire pour Cannes ?

Ces professeurs mettent aussi une distance avec les élèves en les vouvoyant et en les appelant "madame" et "monsieur" mais selon eux cette mesure symbolique n'est pas obligatoire pour imposer le respect. "Ça dépend beaucoup des professeurs et ce n'est pas si fondamental que ça, préviennent-ils. C'est dans le comportement que la mise à distance se fait. Ce sont les heures de colle qui importent, les punitions... La distance est aussi déstabilisante pour nous aussi parce que les élèves sont mignons, on a envie de sympathiser avec eux." 

À lire aussi

Cette méthode qui ne pardonne pas porte ses fruits avec des élèves qui n'ont pas abandonné les cours même donnés à distances pendant les confinements successifs. Presque tous les élèves ont obtenu des mentions en conseil de classe et chacun a pu continuer sa route dans la filière qui l'intéressait. "La liberté pédagogique est fondamentale et notre projet n'est que l'un des nombreux projets qui existent dans notre lycée, tempèrent les professeurs qui ne veulent pas voir "Réconciliation" présenté comme une panacée. Ces derniers veulent cependant montrer leur travail et ils ont conçu un documentaire qu'ils espèrent pouvoir montrer à Cannes.

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/