1. Accueil
  2. Actu
  3. Météo
  4. Orages en Corse : pourquoi Météo France n'a pas mieux anticipé le phénomène
1 min de lecture

Orages en Corse : pourquoi Météo France n'a pas mieux anticipé le phénomène

Le météorologue Frédéric Decker explique ce jeudi 18 août sur RTL comment sont anticipés, dans la mesure du possible, les phénomènes météorologiques.

Des passants regardent des bateaux jetés sur la plage de Sagone à Coggia
Des passants regardent des bateaux jetés sur la plage de Sagone à Coggia
Crédit : AFP
Orages en Corse : pourquoi Météo France n'a pas déclenché la vigilance orange plus tôt ?
00:03:47
Christophe Pacaud - édité par Florine Boukhelifa

Après les violents orages qui ont fait plusieurs morts en Corse, Météo-France s'est défendu de ne pas avoir activé en avance la vigilance orange, concédant avoir été "surpris" par une situation "exceptionnelle", "difficilement prévisible" par ses modèles numériques. Un événement soudain, comme le confirme ce jeudi 18 août Frédéric Decker, météorologue à Météonews.

Alors que les prévisions initiales annonçaient des rafales de vent de 100 à 120km/h, ce dernier estime que la vigilance orange aurait malgré tout "pu être lancée un petit peu en amont de ces orages", notamment "en cette période de vacances, avec des campings bondés". "En revanche, il est vrai que nous avons été vraiment surpris par la violence (des orages, ndlr) qui a été largement supérieure aux prévisions", explique le météorologue.

"L'orage s'est décuplé juste avant son arrivée en Corse"

"Les modèles météo calculent les masses d'air, les dépressions et les orages" avant d'anticiper les déplacements de ces phénomènes vers les zones habitées, détaille Frédéric Decker. Ces derniers peuvent d'ailleurs actuellement être décuplés en raison "des températures de l'eau de mer, très élevées". Cependant, leur développement est surveillé "en temps réel, que ce soit par les satellites, les radars ou les stations météos présentes au sol".

Ce sont justement "ces stations météos qui ont signalé ce matin les fortes rafales sur l'ouest de la Corse", à plus de 200 km/h. La situation géographique de l'île de Beauté n'a pas facilité les choses. "Il y a très peu de stations en mer donc c'est compliqué de surveiller en temps réel ce qu'il se passe au large", assure le météorologue, selon qui "l'orage s'est vraiment décuplé juste avant son arrivée sur la Corse". "Les rafales se sont encore accélérées du fait des falaises et des côtes", donnant les impressionnantes bourrasques subies par la population.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur