3 min de lecture Intempéries

Intempéries dans le sud-est : ce que l'on sait des fortes inondations

Les services de secours ont découvert dimanche deux corps dans le Var après les violentes intempéries qui ont frappé la Côte d'Azur où, malgré la décrue en cours, certaines routes et villes restent inondées.

Les inondations ont fait de nombreux dégâts.
Les inondations ont fait de nombreux dégâts. Crédit : Photo Vincent Serrano
Charles Deluermoz et AFP

Disparitions, inondations, évacuations et premières victimes : un vent de panique soufflait ce dimanche matin dans le sud de la France après un épisode méditerranéen qui a provoqué de très importantes crues dans les Alpes-Maritimes et le Var.

Ce dimanche à la mi-journée, le bilan de cette journée dantesque faisait état de deux morts dans le Var. Le premier corps a été retrouvé au Muy. Il s'agit de celui d'une personne qui était portée disparue depuis le chavirage d'une embarcation samedi soir où se trouvaient trois pompiers et les trois civils qu'ils venaient de sauver.

Le second corps, celui d'un homme âgé d'une cinquantaine d'années, a lui été découvert sur la commune de Cabasse, dans une "lac" formé par la pluie au milieu de vignes. Habitant de la commune, ce chasseur âgé d'une cinquantaine d'années habitait Antibes.

De plus, un septuagénaire qui a disparu à Saint-Antonin-du-Var après être sorti de chez lui dans la nuit de vendredi à samedi au moment des fortes pluies est toujours recherché.

À lire aussi
Un glissement de terrain a emporté 8 maisons dans la mer en Norvège, le 3 juin 2020 faits divers
VIDÉO - Norvège : huit maisons entraînées dans la mer après un glissement de terrain

Une femme de 39 ans a par ailleurs été grièvement blessée samedi et hospitalisée à Nice après avoir été emportée par une vague, ont indiqué les pompiers de Monaco. À Cagnes-sur-mer (Alpes-Maritimes), près d'une trentaine de pompiers sont venus en aide à un homme de 78 ans victime d'un éboulement

"Contexte global de décrue"

Météo France a levé les vigilances rouge, puis orange dans la zone dimanche mais des centaines de pompiers restent à pied d'oeuvre pour aider les habitants touchés par les inondations.

"Nous sommes dans un contexte global de décrue (...) mais la situation est loin d'être revenue à la normale", a déclaré à l'AFP le préfet du Var, Jean-Luc Videlaine, soulignant que les dégâts risquent d'être "considérables".

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner se rendra dans les zones touchées, ce dimanche après-midi, pour rencontrer les habitants et les services de secours.

Des axes coupés

Dans les Alpes-Maritimes, où des inondations importantes ont touché plusieurs cours d'eau, le préfet avait activé samedi le dispositif Orsec (Organisation de la Réponse de Sécurité Civile), demandant aux populations "de rester à l'abri chez elle, de ne pas prendre leur véhicule sauf cas de force majeure". 

Même consigne dans le département voisin du Var, où le préfet avait appelé à "faire preuve d'une extrême prudence à proximité des cours d'eau". Les pompiers, plus de 1.700 mobilisés dans les deux départements, ont reçu plus de 3.800 appels dans les Alpes-Maritimes où ils ont réalisé près de 900 interventions depuis vendredi.

Dans le Var, ils ont procédé à près de 800 interventions. Au total, plus de 700 personnes ont été mises en sécurité.

>
Les pompiers ont reçu plus de 3.800 appels. Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : Vidéo pompiers des Alpes-Maritimes | Date :

De nombreux axes routiers ont été coupés mais le trafic sur l'autoroute A8 a pu reprendre ce dimanche. En revanche, plusieurs axes secondaires sont toujours fermés en raison d'éboulements, d'inondations ou d'effondrement de chaussée. 

La circulation des trains devrait elle reprendre progressivement entre Toulon et Nice vers 14 heures, selon la SNCF. Les TGV Paris-Nice qui avaient été stoppés à Marseille devraient également reprendre les trajets normaux à partir de la mi-journée. 

Crue historique de l'Argens

Le cours d'eau le plus concerné par les fortes pluies samedi soir était l'Argens, fréquemment en crue, et la commune de Roquebrune-sur-Argens, près de Fréjus, avait été placée sous haute vigilance pendant la nuit.

"L'eau est rentrée à l'intérieur du restaurant, mais nous avons tout sécurisé pour limiter les dégâts matériels et nous avons quitté les lieux en début d'après-midi", a indiqué à l'AFP par téléphone Fabienne Grégoriou, propriétaire du Restaurant du Lac, tout près de l'Argens, à Roquebrune. Le débordement de l'Argens, selon Vigimétéofrance, a dépassé la crue historique de 2011.

Dans plusieurs villes, comme Hyères ou Fréjus, des centaines d'habitants ont été évacués, souvent à titre préventif, et certains se sont réfugiés dans des bâtiments municipaux mis à disposition où ils passeront la nuit.  Enfin, 4.500 foyers restent encore privés d'électricité, notamment à Fréjus et Saint-Tropez (Var), selon Enedis.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Intempéries Météo Côte d'Azur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants