1 min de lecture Météo

Canicule : pourquoi risque-t-on d'avoir des températures ressenties de 50 degrés ?

ÉCLAIRAGE - Cette semaine, le thermomètre devrait atteindre les 40 degrés dans certaines régions de la France. Mais l'effet ressenti pourrait atteindre les 50 degrés. Explications.

La France va vivre un épisode caniculaire à partir du 23 juin 2019
La France va vivre un épisode caniculaire à partir du 23 juin 2019 Crédit : PASCAL LACHENAUD / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

La France s'apprête à vivre à partir de ce dimanche 23 juin, une vague de chaleur intense. L'Hexagone a déjà connu plusieurs épisodes de canicule ces cinquante dernières années, comme celui mémorable de l'été 1976 ou la canicule meurtrière d'août 2003. 

Le terme canicule désigne, selon Météo-France, "un épisode de températures élevées, de jour comme de nuit, sur une période prolongée". Les seuils ne sont pas les mêmes d'une région à l'autre et la chaleur doit durer au moins trois jours

Dès ce dimanche, le thermomètre a grimpé au-dessus des 30 degrés "sur une grande partie du pays", indique Météo-France, avec de l'air chaud venant du Maghreb et d'Espagne. À partir de mardi, "on attend 35 à 40 degrés (sous abri) sur la grande majorité des régions", selon un communiqué. Mercredi et jeudi - jours estimés de pic des températures -, seule la façade maritime allant du Pas-de-Calais à la Loire-Atlantique et la Corse devraient rester sous la barre des 35 degrés

Un taux d'humidité élevée

Cependant, la chaleur ressentie pourrait atteindre jusqu'à 50 degrés. Pourquoi ? À cause de l'humidité. En effet, celle-ci empêche le corps de se rafraîchir et maintient notre production de sueur, sans qu'elle puisse s'évaporer. 

À lire aussi
La région est en alerte rouge pour orages et pluies torentielles météo
VIDÉO - Espagne : des pluies torrentielles ont fait deux morts dans le sud-est

"Lorsqu'il y a beaucoup d'humidité dans l'air, la sueur ne s'évapore pas aussi rapidement. L'évaporation s'arrête même complètement lorsque l'humidité relative atteint 90%. Dans ce cas, la température du corps augmente et entraîne une sensation d'inconfort", indique La Chaîne Météo.

Un indicateur permet de connaître le taux d'humidité dans l'air et donc les températures ressenties par le corps. Il s'agit d'Humidex. Ainsi, en milieu de semaine, "l'humidex atteindra en moyenne 40 à 45 sur la France avec des pointes à 50 sur Lyon, Paris ou Clermont-Ferrand", note La Chaîne Météo. Les efforts physiques seront aussi à proscrire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Météo Canicule
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797909319
Canicule : pourquoi risque-t-on d'avoir des températures ressenties de 50 degrés ?
Canicule : pourquoi risque-t-on d'avoir des températures ressenties de 50 degrés ?
ÉCLAIRAGE - Cette semaine, le thermomètre devrait atteindre les 40 degrés dans certaines régions de la France. Mais l'effet ressenti pourrait atteindre les 50 degrés. Explications.
https://www.rtl.fr/actu/meteo/canicule-pourquoi-risque-t-on-d-avoir-des-temperatures-ressenties-de-50-degres-7797909319
2019-06-23 16:51:31
https://cdn-media.rtl.fr/cache/mlQBdsYPBZw1-hCWxcmf0g/330v220-2/online/image/2019/0623/7797909325_la-france-va-vivre-un-episode-caniculaire-a-partir-du-23-juin-2019.jpg