1 min de lecture Yvelines

Yvelines : la mère de famille avait fait de sa fille aînée son souffre-douleur

VU DANS LA PRESSE - Une quadragénaire a été condamnée à une peine de 18 mois de prison avec sursis pour avoir maltraité ses 4 enfants, et notamment sa plus grande fille, âgée de 14 ans.

Trappes, dans les Yvelines
Trappes, dans les Yvelines Crédit : RTL.fr
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

Depuis six ans, c'est un véritable calvaire que vit cette jeune fille de 14 ans. Comme ses deux frères et sa soeur, elle est régulièrement battue par leur mère. Mais cette dernière a fait de sa fille aînée son souffre-douleur, rapporte Le Parisien. Pour tous ces faits de maltraitance, la mère de famille âgée de 46 ans vient d'être condamnée par le tribunal de Versailles à une peine de 18 mois de prison avec sursis. 

Les violences ont commencé lorsque le père a quitté l'appartement familial de Trappes, après avoir été visé par une plainte de son épouse pour des faits d'agression sexuelle sur la plus grande fille du couple. 

Depuis, l'adolescente vit un enfer. "En plus de la frapper avec une louche, une ceinture et divers objets ou de la brûler avec un briquet, sa mère la privait de nourriture", écrivent nos confrères. Selon les déclarations des autres enfants, elle était obligée de manger les araignées et les cafards présents dans l'appartement à même le sol. 

L'adolescente parait n'avoir que 7 ou 8 ans

La jeune fille, qui accuse un gros retard de croissance (elle semblerait avoir 7 ou 8 ans), était considérée comme la domestique de la maison et n'avait pas le droit de se laver ni de sortir de sa chambre sans autorisation. 

À lire aussi
Un pitbull (illustration) maltraitance
Interpellé après avoir été identifié sur une vidéo où il jette violemment son chien à terre

Si la mère a reconnu "une bêtise" devant le tribunal avant de s'excuser, elle a expliqué avoir agi ainsi pour punir sa fille, qui était "désobéissante", et qui lui aurait volé 350 euros. 

Le calvaire a pris fin en juillet dernier, lorsqu'un homme est allé au commissariat de Trappes pour dénoncer les mauvais traitements subis dans cette famille tamoule. Désormais, les enfants sont placés mais souhaiteraient, selon un psychiatre qui les a rencontrés, retourner vivre auprès de leur mère

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Yvelines Maltraitance Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants