1 min de lecture Faits divers

Xavier Dupont de Ligonnès : ce que l'on sait des dérives sectaires de sa famille

Christine Dupont de Ligonnès, la sœur de Xavier, a attiré l'attention des enquêteurs en raison de sa proximité avec un groupe nommé "Philadelphie".

Xavier Dupont de Ligonnès, auteur présumé d'un quintuple meurtre
Xavier Dupont de Ligonnès, auteur présumé d'un quintuple meurtre Crédit : AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Déscolarisations d'enfants, prières adressées à Lucifer, encouragements à l'adultère, ruptures familiales... Alors que le nom de Dupont de Ligonnès est associé depuis longtemps à celui de Xavier et de l'affaire du même nom, il est apparu il y a quelques mois en lien avec une affaire de dérives sectaires d'un "groupe de prière fermée". M6 diffusera à partir de ce mardi 15 septembre Un homme ordinaire, une série librement inspirée de l'affaire Xavier Dupont de Ligonnès. 

Selon des informations du Parisien, révélées en janvier, le groupe nommé "Philadelphie", aussi appelé "Le Jardin" car chaque membre porte un nom de fleur, est "d'inspiration catholique, traditionaliste, radical et apocalyptique". 

Le 24 novembre 2019, une enquête préliminaire avait été ouverte contre "Philadelphie" pour "abus de faiblesse en état de sujétion psychologique". Le groupe, et la famille Dupont de Ligonnès sont dans le viseur de de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes).

La mère et la sœur de Xavier au cœur de l'affaire

Selon deux hommes, les frères B., qui ont dénoncé les agissements du groupe, la mère de Xavier Dupont de Ligonnès, Geneviève, se présenterait comme porteuse de la parole divine. La sœur de Xavier, Christine, est auto-proclamée comme "élue". En prétextant des impératifs divins, elles auraient demandé aux membres de "Philadelphie" des "signes d'allégeance : rupture familiale, privation de nourriture, choix de musique…", rapportait Le Parisien

À lire aussi
La ville de Lyon (carte) faits divers
Lyon : un homme poignardé à mort dans le métro


Or, d'importantes sommes d'argent des membres de "Philadelphie" aurait disparu, comme l'ont constaté les frères B. pour leurs parents. Si les avocats des Dupont de Ligonnès démentaient à l'époque formellement, "la Miviludes a estimé que les faits 'étaient suffisamment précis et circonstanciés' pour être portés à la connaissance du procureur de la République."

>
Dupont de Ligonnès : dérives sectaires Crédit Média : Jacques Pradel | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Affaire Dupont de Ligonnès Sectes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants