1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Italie : une "secte sexuelle", qui aurait eu des esclaves, démantelée
1 min de lecture

Italie : une "secte sexuelle", qui aurait eu des esclaves, démantelée

Le chef de la secte, un homme de 77 ans, est soupçonné de traite d'êtres humains et d'abus sexuel.

La police italienne à Rome en janvier 2014 (illustration).
La police italienne à Rome en janvier 2014 (illustration).
Crédit : FILIPPO MONTEFORTE / AFP
Victor Goury-Laffont

Le groupe aurait agi pendant 30 ans avant d'être intercepté. Le dimanche 19 juillet, la police italienne a annoncé avoir mis un terme aux activités d'une secte pédocriminelle installée à Novare, au nord de l'Italie, rapporte La Stampa, citée par Ouest-France.

Ils se faisaient appeler les "bestie", ou "bêtes" en français, et avaient à leur tête un gourou de 77 ans surnommé "le docteur". Il Messaggero explique que les membres de la secte étaient victimes de "lavage de cerveau" avec des "abus de toutes sortes". Une opération permise notamment par la présence de psychologues parmi les adeptes qui aidaient le chef de la secte à repérer de nouvelles victimes.

CNews explique par ailleurs que le groupe utilisait divers boutiques et même une école de danse comme façade pour recruter plus facilement de nouvelles victimes. Les "proies" de la secte auraient pour certaines étaient utilisées comme véritables esclaves sexuels.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/