1 min de lecture Emploi

Whirlpool : l'offre de reprise avec 44 salariés validée, 138 licenciements

Le tribunal de commerce d'Amiens a validé l'offre d'un groupe qui compte reprendre 44 salariés de la société en redressement judiciaire WN, repreneur l'an dernier de l'usine de Whirlpool après la délocalisation de la production de sèche-linges.

Le site Whirlpool d'Amiens (illustration)
Le site Whirlpool d'Amiens (illustration) Crédit : FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
signature paul turban
Paul Turban et AFP

Elle est devenue le symbole de la désertification industrielle en France. L'offre d'Ageco Agencement qui entend reprendre 44 salariés de la société en redressement judiciaire WN, qui avait elle même repris l'usine de Whirlpool d'Amiens après la délocalisation de la production de sèche-linge en Pologne, a été validée par le tribunal de commerce de la capitale samarienne.

138 salariés vont être licenciés. Ils ne seront pas repris par la société d'agencement pour les commerces et les collectivités locales. Cette société (65 salariés, 20 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2018) est déjà implantée sur le site depuis la fermeture de l'usine du fabricant américain de sèche-linges en mai 2018, lors de sa délocalisation en Pologne.  

L'offre d'Ageco Agencement était présentée en même temps qu'une autre offre, celle de Philippe Valton, cadre au sein de WN dont le projet n'aurait permis le maintien que de 9 salariés.

L'échec de la reprise WN

En mai 2018, l'industriel picard Nicolas Decayeux avait repris 162 des 282 ex-salariés de Whirlpool. Son entreprise, WN, devait se lancer notamment dans la production de casiers réfrigérés connectés et la fabrication de chargeurs de batteries pour vélos et voitures. L'État avait alors versé 2,5 millions d'euros de subventions et Whirlpool 7,4 millions d'euros. 
 
Mais malgré les aides publiques, WN se trouve aujourd'hui dans une impasse de trésorerie, faute de débouchés commerciaux concrets pour ses casiers réfrigérés connectés et chargeurs de batteries pour vélos et voitures. L'entreprise a été placée le 3 juin dernier en redressement judiciaire, au grand désespoir des salariés qui manifestaient ce matin. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emploi Industrie Amiens
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7798127825
Whirlpool : l'offre de reprise avec 44 salariés validée, 138 licenciements
Whirlpool : l'offre de reprise avec 44 salariés validée, 138 licenciements
Le tribunal de commerce d'Amiens a validé l'offre d'un groupe qui compte reprendre 44 salariés de la société en redressement judiciaire WN, repreneur l'an dernier de l'usine de Whirlpool après la délocalisation de la production de sèche-linges.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/whirlpool-l-offre-de-reprise-avec-44-salaries-validee-138-licenciements-7798127825
2019-07-30 15:29:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/wZs6Va5EzDUF3CWrAEwIUQ/330v220-2/online/image/2018/0329/7792823114_le-site-whirlpool-d-amiens-illustration.jpg