1 min de lecture Justice

"Viser la justice c'est se tromper de cible" selon Céline Parisot

REPLAY - Alors que les policiers manifestent depuis quatre nuits et dénoncent le laxisme des magistrats, Céline Parisot secrétaire générale de l'Union syndicale des magistrats est l'invitée de RTL

RTL Midi -  Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
"Viser la justice c'est se tromper de cible" selon Céline Parisot Crédit Image : FRED DUFOUR / AFP | Crédit Média : Christelle Rebière,Christophe Pacaud | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière et Christophe Pacaud

Pour la quatrième nuit consécutive, les policiers ont manifesté entre le 20 et le 21 octobre pour dénoncer leur ras-le-bol. Parmi leurs préoccupations, ils accusent la justice et les magistrats de laxisme. Dans ce contexte, Céline Parisot secrétaire générale de l'Union syndicale des magistrats rappelle que "viser la justice c'est se tromper de cible. Ce n’est pas nous qui allons leur apporter plus de moyens et ce n'est pas nous qui allons changer la loi, nous on ne fait que l'appliquer".
 
Sur la revendication des policiers d'assouplir la légitime défense, elle rappelle qu'il y a déjà eu "un assouplissement léger" dans la loi du 3 juin 2016, mais qu'il n'était pas possible pour les parlementaires d'aller plus loin dans ce débat "sans ouvrir une zone de non-droit pour les policiers". Céline Parisot rappelle que seuls les parlementaires peuvent changer la loi, mais que dans tous les cas "ça ne va pas se régler en un mois".
 
Revenant sur l'accusation de laxisme, Céline Parisot répond avec des faits : "les prisons n'ont jamais été aussi pleines (...) les tribunaux prononcent de plus en plus de peines d'emprisonnement fermes, ça les chiffres le démontrent, et ce sont des peines de plus en plus longues".

La magistrate est aussi revenue sur la contrainte pénale, peu utilisée, "très très loin d'être la seule mesure alternative à l'emprisonnement" rappelant qu'elle "vise surtout des multirécidivistes" et qu'il s'agit surtout "d'un manque de moyens pour la mettre en oeuvre".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Police Justice française
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants