2 min de lecture Décès

Vince Reffet, "homme volant" français, meurt à 36 ans lors d'un entraînement à Dubaï

Connu pour ses exploits dans le ciel, Vince Reffet, 36 ans, est mort dans un accident lors d'un entraînement à Dubaï. Il était le premier homme à s'élever à 1,8 km d'altitude en dehors d'un avion.

Vince Reffet, en février 2020, à Dubaï
Vince Reffet, en février 2020, à Dubaï Crédit : 14/02/2020
signature paul turban
Paul Turban et AFP

Il était l'auteur d'exploits aériens spectaculaires avec Fred Fugen, son acolyte des Soul Flyers. Réputé pour ses vols en wingsuit ou en jetman (équipés de mini réacteurs), Vince Reffet, l'"homme volant" français, est mort à 36 ans d'un accident en entraînement ce mardi 17 novembre, a rapporté un porte-parole de Jetman Dubaï, Abdallah ben Habtour.  

"Vince était un athlète talentueux, et un membre très aimé et respecté de notre équipe. Nos pensées et nos prières vont à sa famille et à tous ceux qui l'ont connu et ont travaillé avec lui", a ajouté le porte-parole. Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances de cet accident qui s'est produit sur la base Jetman dans le désert en périphérie de la ville. 

Parmi les faits d'arme de ce sportif, il était entré, en 2017, dans un avion en plein vol. Il s'était aussi élancé de la plus haute tour du monde, la Burj Khalifa (828 m) à Dubaï et avait volé à côté d'un A380 de la compagnie Emirates ou à côté de la Patrouille de France en 2016. Il avait fait partie, avant cela, de l'équipe de France de parachutisme . 

>
Burj Khalifa Pinnacle BASE Jump - 4K

On a tellement de rêves et la vie est tellement courte.

Vince Reffet dans une interview à l'AFP en octobre.
Partager la citation

Le "Jetman" avait particulièrement marqué avec une vidéo de lui décollant du sol et s'envolant à 1.800 mètres d'altitude, une première mondiale. Pour réaliser cet exploit, il avait été équipé d'une aile en fibre de carbone propulsée par quatre mini moteurs à réaction. Contrôlé par le corps humain, l'équipement lui avait permis d'atteindre des vitesses de 400 km/h, de planer, de changer de direction et d'effectuer des loopings. 

À lire aussi
Chine
Explosion d'une mine en Chine : neuf des mineurs coincés sous terre sont morts

L'équipe Jetman Dubaï comprend également un pilote émirati apprenti, Ahmed Al Shehhi. 
"C'est quelque chose d'unique, on est trois dans le monde (...) Il y a tout à faire, chaque chose qu'on fait est un truc nouveau, s'était réjoui Vince Reffet dans une interview à l'AFP en octobre. On a tellement de rêves et la vie est tellement courte."                  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Décès Faits divers Dubaï
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants