2 min de lecture Faits divers

Var : un randonneur se perd et reste bloqué cinq jours au bord d'une falaise

Un randonneur de 70 ans, parti en balade dans le massif de la Sainte-Baume (Var), s'est perdu et y est resté bloqué cinq jours et cinq nuits au bord d'une falaise.

>
Var : un randonneur se perd et reste bloqué cinq jours au bord d'une falaise Crédit Image : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP | Crédit Média : Étienne Baudu/RTL | Durée : | Date :
Etienne Baudu édité par Sarah Belien

C’est l’histoire d’un randonneur miraculé. André, 70 ans, qui était parti jeudi dernier pour une balade dans le massif de la Sainte-Baume dans le Var. Le promeneur devait rentrer le soir, donc il avait quelques provisions pour tenir la journée et pas de portable. Or, malgré son expérience, André s’est perdu. Il lui a fallu 5 jours et 5 nuits pour retrouver son chemin.

Une durée plutôt longue, surtout lorsqu’on est bloqué au bord d’une falaise. "J’étais bloqué à 900 mètres de hauteur. Je me suis fait un abri sur une petite corniche minuscule de deux mètres sur un mètre, et je suis resté quatre nuits, sans boire, sans manger, dans le froid," raconte André. "Au bout du troisième jour, le soir, j’ai commencé à boire mon urine sinon je serais mort. Pendant quatre jours je l’ai fait," assure-t-il.

Et pendant tout ce temps, André espère que les secours viennent. L’hélicoptère de la gendarmerie passe à côté du randonneur mais sans voir ses signaux. Toutes les tentatives d’André pour quitter cette minuscule corniche échouent, ses forces déclinent.

Un dernier effort miraculeux

Au bout du cinquième jour, en désespoir de cause, André prend tous les risques. "J’ai à nouveau gravi à l’endroit où j’hésitais à entamer la falaise. Et par miracle, j’ai pu continuer en m’accrochant aux herbes et aux rochers. Déjà là j’étais sauvé. J’étais hors de danger de la falaise," affirme André.

À lire aussi
La police judiciaire, sur les lieux de l'attaque à l'arme blanche à Paris, le 25 septembre 2020 justice
Attaque à Paris : l'enquête confiée à des juges d'instruction pour "tentative d'assassinats" terroristes

Ce jour-là, le randonneur a mis 15 heures pour s’en sortir. Il arrive à bout de force au pied du massif dans une hostellerie tenue par des moines. Un miracle pour André. "Beaucoup de gens ont prié pour moi. Les gens de l’hostellerie, les moines ont prié pour moi. Ils ont fait prier le pape pour moi. Ils me l’ont dit. Ma famille bien sûr et moi aussi je priais beaucoup", témoigne André.

"Ça m’a donné la possibilité de m’en sortir. Une chance miraculeuse," s’exclame André. Sa femme Agnès, très pragmatique a promis de lui acheter, si jamais il voulait repartir, un téléphone portable.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Var Randonneur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants