1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Val-d'Oise: une femme accuse la police d'être responsable de sa fausse couche
2 min de lecture

Val-d'Oise: une femme accuse la police d'être responsable de sa fausse couche

Une jeune femme résidant à Garges-lès-Gonesse, ville au nord de Paris, a accusé lundi 18 janvier, lors d'une conférence de presse, une policière d'être responsable de sa fausse couche. L'IGPN a été saisie.

Michel Cymes : comment faire face au traumatisme de la fausse couche ?
Michel Cymes : comment faire face au traumatisme de la fausse couche ?
Crédit : JAUBERT/SIPA
Emmanuelle Brisson & AFP

La policière "m'a attrapée par le bras, m'a poussée contre le mur trois fois violemment"

Déborah accuse également la policière de l'avoir "secouée" pour lui demander de s'excuser. À l’issue de leur garde à vue, les deux femmes ont écopé d'une convocation devant la justice en juillet pour outrage sur personne dépositaire de l'autorité publique, selon une source proche de l'enquête.

"Dans la nuit j'ai commencé à ressentir des douleurs" qui se révéleront être des contractions, retrace la jeune femme, émue. Après plusieurs consultations médicales, et une incapacité temporaire de travail (ITT) de huit jours, elle est hospitalisée en urgence deux jours après les faits et accouche le 21 décembre d'une petite fille, mort-née.

L'IGPN saisie

"Je sens une injustice, j'ai perdu ma fille", murmure-t-elle d'une voix à peine audible. "Une enquête est confiée à l'IGPN pour déterminer précisément les circonstances de l'interpellation dénoncées par la jeune femme", avait précisé début janvier le parquet de Pontoise. De nouveau contacté lundi, le parquet n'a pas donné suite dans l'immédiat.

"Tout ça nous amène à considérer qu'il existe un lien de causalité entre l'intervention policière et la perte de l'enfant de Déborah", a déclaré son conseil Me Vincent Brenghart. "À ma connaissance, c'est la première fois que nous sommes confrontés à un cas de violence policière susceptible d'avoir entraîné la mort d'un enfant", a-t-il estimé.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/