1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Tirs de police à Paris : où en est l'enquête ?
1 min de lecture

Tirs de police à Paris : où en est l'enquête ?

Le conducteur du véhicule a été placé en garde à vue tandis que les policiers ont été libérés.

Un véhicule a subi les tirs de deux policiers samedi 4 juin à Paris pour refus d'obtempérer
Un véhicule a subi les tirs de deux policiers samedi 4 juin à Paris pour refus d'obtempérer
Crédit : STAFF / AFP
Tirs de police à Paris : où en est l'enquête ?
00:01:39
Tirs de police à Paris : où en est l'enquête ?
00:01:39
Alice Moreno - édité par Étienne Bianchi

L'enquête se poursuit après le refus d'obtempérer et les tirs mortels qui se sont ensuivis samedi à Paris. Le conducteur du véhicule a été placé en garde à vue tandis que les policiers ayant ouvert le feu ont été libérés ce lundi.

Le conducteur de la voiture qui a donc tenté d'esquiver un contrôle est désormais entendu par les enquêteurs. Selon les fonctionnaires de police, il les aurait mis en danger en prenant la fuite. Cet homme de 38 ans, déjà connu des services de police, a été blessé au thorax, son pronostic vital était engagé et n'a pas pu être entendu tout de suite. Son état s'est amélioré, ce qui a permis son audition.

Il est entendu dans le cadre d'une enquête ouverte pour tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique, refus d'obtempérer avec trois circonstances aggravantes : mise en danger de la vie d'autrui, conduite sans permis et sous l'emprise de l'alcool et de stupéfiants.

Question de la légitime défense

Concernant les policiers, la légitime défense n'a toujours pas été retenue. Ils peuvent tout à fait être convoqués plus tard par un juge d'instruction pour s'expliquer. Les enquêteurs de l'IGPN ont déjà entendu plusieurs témoins, passés au crible la vidéosurveillance, procédés à une recherche balistique sur les lieux de l'intervention et sur les véhicules. Autant d'éléments qui vont être confrontés à la version des policiers.

À noter qu'une information judiciaire a été ouverte, ce mardi, à l'encontre des trois policiers pour violences volontaires ayant entraîné la mort. Un juge d'instruction va mener les investigations en étudiant les éléments recueillis par l'IGPN et en collectant de nouveaux. 

Le parquet a, par ailleurs, lancé un appel à témoins pour décortiquer la séquence de tirs qui n'aura duré, au total, qu'une dizaine de secondes.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire