2 min de lecture Gilets jaunes

Strasbourg : la plainte d'un lycéen blessé par un LBD classée sans suite

La plainte qu'a déposé la mère d'un adolescent, blessé au visage par un tir de LBD lors d'une manifestation des "gilets jaunes" en janvier à Strasbourg, a été classée sans suite.

Un policier français braque un LBD 40, le 9 février 2019
Un policier français braque un LBD 40, le 9 février 2019 Crédit : Zakaria ABDELKAFI / AFP
Photo Esther
Esther Serrajordia et AFP

En janvier dernier, la mère d'un adolescent victime d'un tir de LBD (lanceurs de balles de défense) dépose plainte. Celle-ci a finalement été classée sans suite. 

L'adolescent de 15 ans avait été gravement blessé au visage près de la gare de Strasbourg. La mâchoire brisée, il avait dû subir une intervention chirurgicale et avait ensuite été contraint de porter des broches pendant plusieurs mois, ce qui "a eu un impact majeur sur sa scolarité", a rappelé son avocat Francis Metzger. Selon sa mère, Flaure Diessé, le jeune garçon a également "perdu la sensibilité au chaud et au froid au niveau de la lèvre, côté droit" et garde "une grande cicatrice sur le visage". 

Sa plainte a finalement été classée sans suite. Une décision motivée par "l'impossibilité d'identifier le policier qui a tiré" et "le défaut d'intention avéré du tir en direction du jeune homme et de le blesser", a déclaré son avocat. 

"Un mépris total"

La mère de l'adolescent, Flaure Diessé, ne comprend pas cette décision. "Un classement sans suite, c'est comme si on nous disait qu'il ne s'était rien passé. Comme si c'était banal de tirer sur un gamin qui vient d'aller s'acheter une veste dans un magasin. C'est un mépris total", a-t-elle déclaré aux Dernières Nouvelles d'Alsace.

À lire aussi
Tribunal correctionnel (Illustration) faits divers
Loire : le tribunal demande une requalification criminelle contre des "gilets jaunes" incendiaires

L'enquête, confiée à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a en effet confirmé que le garçon ne participait pas à la manifestation. "C'était un badaud qui sortait d'un centre commercial et qui était au mauvais endroit au mauvais moment", a déclaré son avocat.

Dans les prochains jours, les avocats doivent rencontrer la mère de l'adolescent pour déterminer quelle suite donner à la procédure. Trois alternatives sont envisageables, explique Maître Metzger. "Le dépôt d'une plainte avec constitution de partie civile permettant l'ouverture d'une information judiciaire confiée à un juge d'instruction, une procédure devant une juridiction administrative contre le ministère de l'Intérieur" ou encore la saisine de la Commission d'indemnisation des victimes d'infractions. 

Depuis le début du mouvement des "gilets jaunes", l'utilisation des LBD et des grenades a augmenté. En 2018, une hausse de plus de 200% a été observée

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Strasbourg Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants