2 min de lecture Gilets jaunes

Marseille : un mineur de 14 ans blessé par un tir de LBD, l'IGPN saisie

L'IGPN a été saisie après la plainte d'un adolescent, blessé en marge d'une manifestation de "gilets jaunes" fin 2018 à Marseille. Il dénonce un tir de LBD en pleine tête et de dos.

Les LBD ont occasionné des blessures à de nombreux manifestants
Les LBD ont occasionné des blessures à de nombreux manifestants Crédit : Damien Meyer / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Les faits remontent au 8 décembre dernier, à Marseille. En marge d'une manifestation de "gilets jaunes", un adolescent de 14 ans est blessé, derrière la tête, par un tir de lanceur de balles de défense (LBD) alors qu'il rentrait chez lui aux alentours de 18 heures.

Conduit aux urgences pédiatriques pour un traumatisme cranio-cervical et une fracture du crâne, la jeune victime s'est vu délivrer une incapacité temporaire totale de vingt et un jours alors que le constat médical fait également état de troubles post-traumatiques avec notamment des insomnies, des cauchemars et des pertes de poids, révèle Médiapart.

Il se trouvait avec sa sœur lorsqu'il a été "tout à coup" encerclé par des policiers. "Voulant se défendre, il a jeté un trognon de pomme en direction des policiers (...) Il a été identifié et touché ensuite en pleine tête et de dos", précise son avocat Me Brice Grazzini à l'AFP.

Contacté par le site d'information, le jeune homme, qui était accompagné de sa grande sœur au moment des faits, raconte : "Je me rappelle juste du choc derrière la tête et ensuite plus rien. Je suis tombé et je ne me suis réveillé qu’après. J’ai senti du sang couler et j’ai eu très peur. Je voyais ma sœur bloquée par les policiers. J’étais perdu".

Une enquête préliminaire ouverte

À lire aussi
Une marche pour le climat est organisée notamment à Paris samedi 21 septembre 2019 manifestations
Manifestations à Paris : 15.200 manifestants, 120 gardes à vue

Depuis, sa sœur se bat quotidiennement pour que "la justice retrouve le policier coupable de ce tir". Un combat difficile alors que le commissariat où l'adolescent s'était rendu avec sa mère a refusé de prendre une première plainte. "Cela empêche de prendre rapidement en compte la gravité de l'infraction, et de saisir les images de vidéosurveillance", dénonce le conseil. 

Près de six mois plus tard, le procureur de la République de Marseille vient d'ouvrir une enquête préliminaire pour "violences volontaires aggravées par personne dépositaire de l’autorité publique", révèle Médiapart.

Une enquête, confiée à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), qui vient de s'ajouter à un autre dossier sensible alors que le même jour, Maria, une jeune femme de 19 ans, a été blessée au crâne avec des blessures sérieuses au cerveau. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Manifestations Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797767969
Marseille : un mineur de 14 ans blessé par un tir de LBD, l'IGPN saisie
Marseille : un mineur de 14 ans blessé par un tir de LBD, l'IGPN saisie
L'IGPN a été saisie après la plainte d'un adolescent, blessé en marge d'une manifestation de "gilets jaunes" fin 2018 à Marseille. Il dénonce un tir de LBD en pleine tête et de dos.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/marseille-un-mineur-de-14-ans-blesse-par-un-tir-de-lbd-l-igpn-saisie-7797767969
2019-06-04 13:02:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/lIhSUF4optZBEBdRR5dgjQ/330v220-2/online/image/2019/0214/7796945690_les-lbd-ont-occasionne-des-blessures-a-de-nombreux-manifestants.jpg