1 min de lecture Gilets jaunes

LBD et grenades de désencerclement : une hausse de plus de 200% en 2018

L'utilisation des lanceurs de balles de défense (LBD) et grenades de désencerclement par les policiers a augmenté de plus de 200% en 2018, principalement en novembre et décembre derniers.

Des policiers anti-émeute lors du rassemblement des "gilets jaunes" à Paris le 20 avril 2019
Des policiers anti-émeute lors du rassemblement des "gilets jaunes" à Paris le 20 avril 2019 Crédit : AFP
Marie Sasin
Marie Sasin
et AFP

Serait-ce un effet "gilets jaunes" ? L'utilisation des lanceurs de balles de défense (LBD) et grenades de désencerclement par les policiers a augmenté de plus de 200% en 2018, a annoncé jeudi l'Inspection générale de la police nationale (IGPN).

Cette hausse est concentrée sur les mois de novembre et décembre derniers. En 2018, les policiers ont utilisé 19.071 munitions de LBD (6.357 en 2017) et 5.420 munitions (1.357 en 2017) de grenades de désencerclement, soit des hausses de 203% et 296% par rapport à l'an dernier, selon l'IGPN. 

"La période du 17 novembre au 31 décembre représente pour les seules manifestations de 'gilets jaunes' près du tiers des déclarations d'usage du lanceur de 40 (le lanceur de balles de défense)", a détaillé la directrice de l'IGPN, Brigitte Jullien, lors d'un point presse ce jeudi 13 juin. Pour la grenade de désencerclement, cette période concentre 72% de l'augmentation enregistrée. La date du 17 novembre marque le début du mouvement des "gilets jaunes".

265 saisines depuis le début du mouvement

Concernant une réflexion éventuellement à mener sur l'utilisation des LBD, qui a suscité une vive controverse après avoir provoqué de nombreuses blessures parmi les manifestants "gilets jaunes", la directrice de l'IGPN Brigitte Jullien a déclaré "qu'on y échappera pas mais ce n'est pas le moment de le faire". 

À lire aussi
Des militants manifestent avec le portrait d'Emmanuel Macron le journal
Les infos de 18h - Vienne : le maire LR décroche lui même le portrait d'Emmanuel Macron

Laurent Nuñez, le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur, a estimé, le 2 juin dernier sur RTL, que le lanceur de balles de défense est "indispensable" en cas "d'émeutes urbaines".

L'IGPN a indiqué avoir fait l'objet de 265 saisines judiciaires depuis le début du mouvement. Elle précise que 40% d'entre elles ont été transmises à la justice. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Police IGPN
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797846237
LBD et grenades de désencerclement : une hausse de plus de 200% en 2018
LBD et grenades de désencerclement : une hausse de plus de 200% en 2018
L'utilisation des lanceurs de balles de défense (LBD) et grenades de désencerclement par les policiers a augmenté de plus de 200% en 2018, principalement en novembre et décembre derniers.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/lbd-et-grenades-de-desencerclement-une-hausse-de-plus-de-200-en-2018-7797846237
2019-06-13 20:06:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/rVTSXIqh24ax-V1Q5NTFSA/330v220-2/online/image/2019/0422/7797479065_des-policiers-anti-emeute-lors-du-rassemblement-des-gilets-jaunes-a-paris-le-20-avril-2019.jpg