1 min de lecture Faits divers

Versailles : une magistrate visée par un tir de LBD devant son domicile

Une présidente de la cour d'assises de Versailles a été visée par un tir de LBD ce lundi 17 juin, alors qu'elle sortait de chez elle. Le parquet versaillais confirme qu'un important dispositif a été déployé pour retrouver le, ou les agresseurs en fuite.

>
Versailles : une magistrate visée par un tir de LBD devant son domicile Crédit Image : RTL.fr | Crédit Média : Vincent Serrano | Durée : | Date :
WP_20170503_044%5b2535%5d
Joanna Wadel
et AFP

Ce lundi 17 juin, l'une des présidentes de la cour d'assises des Yvelines a été visée par un tir de lanceur de balles de défense (LBD) alors qu'elle sortait de son domicile, rapportent des sources concordantes. Dans un communiqué, le procureur précise que "les motifs de l'agression sont à ce jour inconnus".

Les faits se sont déroulés aux alentours de 9h30, précise le parquet de Versailles. La victime a été blessée à la tête et c'est un membre de sa famille qui a prévenu les gendarmes, a indiqué une autre source, également proche du dossier. 

Selon le procureur de la République de Versailles, son pronostic vital n'est pas engagé. Elle présente plusieurs fractures au niveau du visage. 

Une enquête ouverte pour "tentative d'assassinat"

D'après les premiers éléments de l'enquête, ouverte du chef de "tentative d'assassinat" et confiée à la Section de Recherches de Versailles, deux individus casqués et circulant à bord d'une moto se sont présentés au domicile de la magistrate. Ils ont alors sonné à l'interphone. "Ayant ouvert une fenêtre, la victime a alors essuyé un tir d'arme de poing à ce jour non identifiée, dirigé vers son visage", peut-on lire dans le communiqué.

À lire aussi
Espagne : un acteur porno arrêté pour homicide au venin de crapaud. faits divers
Espagne : un acteur porno arrêté pour homicide au venin de crapaud


Le ou les agresseurs sont en fuite, mais un important dispositif de recherche a été mis en place par la section de recherche de Versailles, chargée de l'enquête, a assuré le parquet. La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a dit sur Twitter apprendre "avec indignation et émotion l'agression de la présidente de la cour d'assises de Versailles. Toutes les forces de l'ordre sont mobilisées pour retrouver les auteurs", a-t-elle déclaré, exprimant son "soutien à la magistrate, à sa famille et à la communauté judiciaire de Versailles." 

"Une pensée à notre collègue de Versailles, agressée violemment à son domicile ce matin", a aussi déclaré le porte-parole de la Chancellerie, jugeant cette agression "aussi lâche qu'insupportable

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Agression Versailles
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants