1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Strasbourg : "Jamais aucun endroit ne pourra être sécurisé à 100%", dit Pierre Bardet
2 min de lecture

Strasbourg : "Jamais aucun endroit ne pourra être sécurisé à 100%", dit Pierre Bardet

INVITÉ RTL - Le directeur général des Vitrines de Strasbourg dit espérer une réouverture rapide du marché de Noël où deux personnes ont été tuées le 11 décembre.

Le marché de Noël de Strasbourg le mardi 11 décembre 2018 après la fusillade
Le marché de Noël de Strasbourg le mardi 11 décembre 2018 après la fusillade
Crédit : FREDERICK FLORIN / AFP
Strasbourg : "Jamais aucun endroit ne pourra être sécurisé à 100%", dit Pierre Bardet
06:29
Strasbourg : "Jamais aucun endroit ne pourra être sécurisé à 100%", dit Pierre Bardet
06:30
Julien Sellier & Eléanor Douet

Strasbourg reste traumatisée deux jours après l'attentat qui a visé son marché de Noël. Deux personnes ont été tuées et un blessé est en état de mort cérébrale, après qu'un tireur a ouvert le feu dans le centre-ville de la ville. La police nationale a lancé mercredi soir un appel à témoins pour retrouver le suspect, qui est désormais l'homme le plus recherché de France. Ce jeudi, le marché de Noël reste fermé, à seulement 10 jours des fêtes de fin d'année.

"J'espère qu'il va rouvrir. Il y avait hier la journée du deuil, toutes les illuminations ont été éteintes. Ce soir, les illuminations remarchent pour certaines, mais les symboliques comme l'Arche et le grand sapin ne seront pas éteintes. Et puis on espère que le marché va rouvrir ce week-end", explique Pierre Bardet, directeur général des Vitrines de Strasbourg et scénariste des illuminations du marché de Noël. "C'est vrai qu'il y a l'appréhension de ce terroriste qui court toujours", souligne-t-il.

Pïerre Bardet était présent lorsque le suspect a tiré dans la foule. Il décrit l'effroi à cet instant, et le lendemain "où l'on se demande si ce n'était pas un sale cauchemar".  

Comment empêcher quelqu'un qui est déterminé à ce point

Pierre Bardet, directeur général des Vitrines de Strasbourg et scénariste des illuminations du marché de Noël

L'attaque a eu lieu malgré un dispositif de sécurité très strict : des check-point, la présence de CRS, ce qui pose la question d'un éventuel dysfonctionnement. "Je ne pense pas qu'il y ait eu une faille (...) après comment empêcher quelqu'un qui est déterminé à ce point", estime Pierre Bardet.

À lire aussi

Ce dernier précise que le marché de Noël n'est sécurisé qu'entre 11 heures et 20 heures, pendant son ouverture : "Quelqu'un peut passer la nuit, amener ce qu'il faut, le mettre là où il faut et s'en servir la journée. Je pense que c'est ça. Je n'ose pas imaginer qu'il ait pu passer avec un grand couteau aux entrées", explique Pierre Bardet. Et d'ajouter : "Jamais aucun endroit ne pourra hermétiquement être sécurisé à 100%".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/