2 min de lecture Justice

Soupçonné d'avoir participé à l'évasion, un neveu de Redoine Faïd mis en examen

L'homme, dont l'identité n'a pas été précisée, a été arrêté lundi en région parisienne. Il a été mis en examen et placé en détention provisoire.

Le braqueur Redoine Faïd s'était évadé de prison dimanche 1er juillet 2018
Le braqueur Redoine Faïd s'était évadé de prison dimanche 1er juillet 2018 Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
109996784729281669890
Clarisse Martin
et AFP

Les circonstances de l'évasion de Redoine Faïd se clarifient-elles ? Arrêté lundi 8 octobre en région parisienne, son neveu a été mis en examen et écroué. Il est soupçonné d'avoir participé à l'évasion du braqueur multi-récidiviste le 1er juillet, a appris l'AFP mardi de source judiciaire. 

Il a été mis en examen notamment pour détournement d'aéronef, évasion, enlèvement et séquestration, le tout en bande organisée, ainsi que pour transport d'armes ou engins explosifs et association de malfaiteurs, a indiqué cette source. Deux autres suspects, également arrêtés lundi, étaient toujours en garde à vue mardi midi, a-t-elle précisé. 

Après trois mois de traque policière, Redoine Faïd a été arrêté mercredi dernier dans un appartement à Creil (Oise) et incarcéré à Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), l'un des établissements pénitentiaires les plus sécurisés de France.  

À lire aussi
Les Lilas, en Seine-Saint-Denis faits divers
Adolescent mort aux Lilas : le décès consécutif à un œdème pulmonaire

Neuf interpellations en dehors de Redoine Faïd

Au total, neuf personnes ont jusqu'à présent été interpellées en plus de Redoine Faïd : six le jour même de l'arrestation du fugitif, dont son frère et deux autres neveux - également soupçonnés d'avoir participé à l'évasion - et trois autres lundi. 

Le 1er juillet, Redoine Faïd, condamné en appel en avril à 25 ans de réclusion criminelle pour son rôle d'"organisateur" d'un braquage raté en 2010 qui avait coûté la vie à Aurélie Fouquet, une policière municipale, s'était fait la belle en hélicoptère, aidé par un commando armé qui avait auparavant pris en otage le pilote. 

"L'enquête sera encore longue", a indiqué mardi une source proche de l'enquête, assurant qu'il n'y avait "aucune garantie que tout le commando ait été neutralisé même s'ils ont pris une claque". L'appareil s'était posé dans la cour d'honneur du centre pénitentiaire, dépourvue de filins de sécurité. 

La deuxième évasion du braqueur

Le lendemain, la ministre de la Justice Nicole Belloubet avait reconnu, sous le feu des critiques, qu'il y avait "peut-être" eu une défaillance. L'Administration pénitentiaire s'était vu reprocher d'avoir tardé à transférer le détenu dans un établissement plus sécurisé. 

Faïd s'était déjà évadé le 13 avril 2013 de la prison de Lille-Sequedin, en prenant quatre surveillants en otages. Il avait été repris six semaines plus tard en région parisienne. Le braqueur a entamé lundi une grève de la faim pour protester contre l'incarcération de ses proches et ses conditions de détention. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Redoine Faïd
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795114864
Soupçonné d'avoir participé à l'évasion, un neveu de Redoine Faïd mis en examen
Soupçonné d'avoir participé à l'évasion, un neveu de Redoine Faïd mis en examen
L'homme, dont l'identité n'a pas été précisée, a été arrêté lundi en région parisienne. Il a été mis en examen et placé en détention provisoire.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/soupconne-d-avoir-participe-a-l-evasion-un-neveu-de-redoine-faid-mis-en-examen-7795114864
2018-10-09 17:38:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/xNFaIQizKTcVbASdVYIKMA/330v220-2/online/image/2018/0703/7793986823_le-braqueur-redoine-faid-s-est-une-nouvelle-fois-evade-de-prison-dimanche-1er-juillet-2018.jpg