2 min de lecture Évasion

Évasion de Redoine Faïd : Nicole Belloubet exclut de démissionner

INVITÉE RTL - La ministre de la Justice réagit aux reproches qui lui sont faits après l'évasion du prisonnier Redoine Faïd.

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Nicole Belloubet était l'invitée de RTL Crédit Image : Camille Kaelblen / RTLnet | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245_MARTICHOUX
Elizabeth Martichoux et Clémence Bauduin

Ses opposants politiques la tiennent pour responsable de l'évasion de Redoine Faïd. Trois jours après l’évasion hors-normes du détenu de la prison de Réau, en Seine-et-marne, le braqueur multirécidiviste est toujours en cavale. "Nicole Belloubet est responsable de l'évasion de Redoine Faïd", a déclaré au micro de RTL Marine Le Pen mardi 3 juillet. L'intéressée répond à ces accusations, sur notre antenne toujours, ce mercredi 4 juillet. Elle exclut toute démission.

Lorsque la question lui est posée de savoir si elle va démissionner, Nicole Belloubet est catégorique : "Non, non, pas du tout. Je pense que ce n'est vraiment pas le bon moment. (...) Je crois qu'une évasion hors normes comme celle qui s'est produite c'est un événement grave. Il faut réagir non pas avec des postures comme je peux l'entendre parfois, mais au contraire avec calme et avec fermeté."

Pour ce faire, la garde des Sceaux préconise de s'en remettre à la mission d'inspection qu'elle a lancée après l'évasion de ce détenu particulièrement signalé (DPS). "Le calme, c'est la mission d'inspection qui a été lancée, affirme Nicole Belloubet. La fermeté, ce sont les réponses qui devront être prises, y compris en termes de sanctions si cela est nécessaire."

Plus de 300 détenus particulièrement signalés

Nicole Belloubet se sent-elle personnellement responsable de cette évasion ? "Il va de soi que je suis entièrement responsable de ce qu'il se passe dans mon administration, mais ce n'est pas moi à titre personnel qui prends ces décisions", rétorque-t-elle. 

À lire aussi
Un fourgon de police devant le tribunal de grande instance de Belfort en janvier 2014 (image d'illustration). faits divers
Marseille : quatre détenus aux Baumettes s'évadent lors d'un transfert

"Nous avons plusieurs centaines de détenus particulièrement signalés, c'est-à-dire un régime particulier de détention. Il est évident que ce n'est pas moi qui décide du régime de détention de chacun de ces détenus, explique la ministre. (...) Je suis saisie ou consultée dans des cas un peu exceptionnel. C'était le cas par exemple pour Salah Abdeslam, lorsqu'il a été jugé en Belgique ou lorsqu'il a été opéré, mais évidemment pas dans des situations comme celle-ci."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Évasion Nicole Belloubet Redoine Faïd
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants