1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Seine-Maritime : la maire PS de Canteleu mise en examen pour complicité de trafics de stupéfiants
2 min de lecture

Seine-Maritime : la maire PS de Canteleu mise en examen pour complicité de trafics de stupéfiants

Mélanie Boulanger, maire PS de Canteleu (Seine-Maritime), a été mise en examen pour complicité de trafic de stupéfiants et placée sous contrôle judiciaire le 22 avril dernier.

Une écharpe de maire (illustration)
Une écharpe de maire (illustration)
Crédit : AFP
Marine Derquenne & AFP

La maire PS de Canteleu, Mélanie Boulanger, a été mise en examen vendredi 22 avril pour complicité de trafic de stupéfiants, a indiqué le parquet de Bobigny ce lundi 25 avril. Elle a également été placée sous contrôle judiciaire.

Un de ses adjoints a également été mis en examen, a précisé le parquet de Bobigny, confirmant des informations du quotidien Paris Normandie et du média normand Le Poulpe. 

"La maire et son adjoint ont été mis en examen des chefs de complicité, transport, acquisition, détention, offre ou cession non autorisée de stupéfiants. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire", a précisé la vice-procureure de Bobigny Anne-Laure Mestrallet. La maire, qui a aussi été tête de liste PS aux régionales de 2021, a été mise en examen "le 22 avril" et "l'adjoint le 21 avril", a précisé la magistrate. 

Ce choix procédural a été celui du juge d'instruction et ça nous va très bien

Arnaud de Saint-Rémy, avocat de Mélanie Boulanger

Arnaud de Saint-Rémy, avocat de Mélanie Boulanger a expliqué à l'AFP que "si on veut avoir une plénitude de droits pour agir, identifier l'origine de cette garde à vue, solliciter des actes d'instruction, des auditions, des remises de pièce, il faut être mis en examen". "Ce choix procédural a été celui du juge d'instruction et ça nous va très bien", a-t-il ajouté. "On veut user de tous les droits qui seront à la disposition de Mélanie Boulanger pour mettre en évidence son innocence", a-t-il ajouté. 

L'élue PS de Canteleu, commune située près de Rouen en Seine-Maritime, avait été placée en garde à vue le 8 octobre dernier lors d'un coup de filet anti-stupéfiants. Aucune charge n'avait à l'époque été retenue contre Mélanie Boulanger, qui avait donc été remise en liberté le lendemain de sa garde à vue, le 9 octobre 2021.

À lire aussi

Son arrestation avait eu lieu après une vaste opération anti-drogue dans le cadre du démantèlement du plus important réseau de stupéfiant de la région. Le nom de la maire de 44 ans avait figuré parmi les suspects. 

À l'époque, les enquêteurs ne soupçonnaient pas l'élu d'avoir activement pris part dans ce réseau, mais recherchaient à savoir si elle avait pu faciliter l'implantation des trafiquants dans la zone en toute connaissance de cause. En tout, lors de cette opération, les policiers avaient saisi 375.000 euros en liquide, 15 kg d'héroïne ainsi que de nombreuses armes à feu.  

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.