1 min de lecture Faits divers

Sciences Po Grenoble : deux professeurs accusés d'islamophobie, enquête ouverte

VU DANS LA PRESSE - Deux professeurs de Sciences Po Grenoble ont été accusés d'islamophobie et de fascisme. Une enquête a été ouverte pour injure publique.

La ville de Grenoble, en Isère
La ville de Grenoble, en Isère Crédit : RTL
William Vuillez
William Vuillez
Journaliste RTL

Ce jeudi 4 mars, les noms de deux professeurs de Sciences Po Grenoble étaient collés à l'entrée de l'établissement, associés aux mots "fascistes" ou "l'islamophobie tue". Trois jours plus tard, ce dimanche 7 mars, Éric Vaillant, procureur de la République de Grenoble, a annoncé avoir ordonné l'ouverture d'une enquête. 

Selon les informations du Figaro, l'enquête se porte sur deux chefs d'accusation : "injure publique envers un particulier par parole, écrit, image ou moyen de communication au public par voie électronique", et "dégradation ou détérioration légère de bien destiné à l'utilité ou la décoration publique par inscription, signe ou dessin".

Toujours selon le Figaro, un des professeurs concernés était visé par une plainte pour discrimination syndicale. Plainte que le procureur a décidé de classer sans suite. L'un des deux professeurs enseigne la géopolitique, dont un cours sur l'islam en France, l'autre,  professeur d'allemand, est "accusé de remettre en cause le concept d'islamophobie", explique le quotidien.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Islamophobie Professeurs
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants