1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Saône-et-Loire : des habitants souffrent à cause d'étranges sons imperceptibles
1 min de lecture

Saône-et-Loire : des habitants souffrent à cause d'étranges sons imperceptibles

VU DANS LA PRESSE - Depuis plus d'un an, une dizaine d'habitants de Thurey sont dérangés par ces sons qui sont imperceptibles à l'oreille. Malgré la venue d'experts, le phénomène subsiste.

Un homme se bouche les oreilles en raison de nuisances sonores (illustration)
Un homme se bouche les oreilles en raison de nuisances sonores (illustration)
Quentin Marchal

C'est un désagrément qui leur est insoutenable. Depuis plus d'un an, une dizaine d'habitants de la commune de Thurey, en Saône-et-Loire, sont victimes d'infrasons, des sons dont la fréquence est inférieure à 20 Hz et qui sont imperceptibles à l'oreille mais non moins dangereux pour la santé.

Comme le rapporte France 3 Bourgogne Franche-Comté, ces infrasons causent aux riverains des troubles du sommeil, des nausées mais aussi des maux de tête et des vertiges. "Le bruit, c'est des sifflements dans les oreilles. Il y a des jours c'est plus ou moins fort. Le plus pénible c'est surtout la nuit. Il m'arrive même de prendre des somnifères pour pouvoir m'endormir", raconte Serge Burdin, un habitant de Thurey.

Au mois de juin dernier, l'un de ses voisins a décidé de monter une association, baptisée "Infrasons France", dans le but de combattre ces nuisances sonores. "Il y a eu quatre fois des acousticiens qui se sont déplacés dont un de l'Agence régionale de santé, sinon c'était des acousticiens privés. Et ils arrivent tous à la même conclusion : on est bombardé en permanence par du 16Hz", regrette Fabrice Rousinaud.

Des causes non identifiées

Pour l'heure, les experts ne parviennent à expliquer l'origine de ces infrasons et n'excluent aucune piste. Les antennes 5G, les conduites de gaz ou encore les compteurs Linky sont ainsi suspectés. 

"Malgré quelques mesures qui ont été prises, nous n'avons pas résolu le phénomène. Il importe désormais, me semble-t-il, que cette affaire remonte au niveau ministériel et qu'une évaluation scientifique puisse être faite parce que je pense que ce problème-là se retrouve dans de nombreuses autres régions de France", a indiqué Cécile Untermaier, la députée de la 4e circonscription de Saône-et-Loire, à France 3. En attendant, le quotidien des habitants de Thurey va continuer à être miné par ses nuisances sonores.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/