1 min de lecture Mer

Sables-d'Olonne : la SNSM rouvre 2 mois après la mort de 3 sauveteurs

Il y a deux mois exactement, le 7 juin, une embarcation des sauveteurs en mer se retournait à quelques centaines de mètres des Sables d'Olonne, en pleine tempête. Trois des sept sauveteurs y avaient trouvé la mort.

RTL Petit Matin - Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Sables-d'Olonne : la SNSM rouvre 2 mois après la mort de 3 sauveteurs Crédit Image : Sebastien SALOM-GOMIS / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Patrice Gabard édité par Paul Turban

Le drame a marqué la France entière, à tel point que le président de la République en personne avait présidé la cérémonie en leur hommage. Le 7 juin dernier, trois sauveteurs de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) des Sables-d'Olonne (Vendée) avaient perdu la vie en mer. Leur embarcation s'était retournée pendant une opération, alors qu'un tempête frappait la côte. Deux mois après, au début de ce mois d'août, la station de la SNSM a rouvert.

Un bateau de remplacement a été prêté par le pôle formation de Saint-Nazaire. Une solution provisoire mais très attendue par les 30 bénévoles sablais. "On était tous demandeurs d'un nouveau bateau, explique Christophe Monnereau, président de la station. On avait besoin de repartir en mer, de retrouver tous nos automatismes, tous ce qu'on sait faire et qu'on faisait d'habitude."

"Il faut que la vie reprenne de toute façon, confie celui qui est un rescapé de l'accident du 7 juin. On oubliera jamais, c'est gravé. Mais il faut que ça redémarre. On verra à la première sortie par gros temps. Elle se fera certainement avec une boule au ventre, mais elle se fera."

"Il faut le faire pour eux trois", estime le sauveteur.  Eux trois, Yann Chagnolleau, Dimitri Moulic et Alain Guibert, les trois sauveteurs morts le 7 juin et dont les photos sont affichées à jamais dans la salle de repos. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mer Disparition Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants