1 min de lecture Faits divers

VIDÉO - Mort de trois sauveteurs de la SNSM : le témoignage émouvant du frère d'une victime

Aux Sables-d'Olonne, une marche sera organisée lundi 10 juin en hommage aux trois sauveteurs morts en mer vendredi. Le frère de l'une des victimes témoigne de sa fierté.

>
Mort de trois sauveteurs de la SNSM : le témoignage émouvant du frère d'une victime Crédit Image : Sebastien SALOM-GOMIS / AFP | Crédit Média : Le 19.45 | Date :
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
et La rédaction de M6

Aux Sables-d'Olonne, un hommage sera rendu lundi 10 juin au matin aux trois sauveteurs morts en mer vendredi. Ils tentaient de venir en aide à un marin en détresse lorsque leur canot s'est retourné. À bord, il y avait sept bénévoles de la SNSM. Quatre ont pu regagner la rive à la nage, les trois autres l'ont payé de leur vie. Le frère d'une des victimes témoigne de sa fierté à l'égard de son sacrifice. 

Son frère, Dimitri Moulic, 37 ans, était le plus jeune des trois sauveteurs disparus. Père de deux enfants, il travaillait comme mécanicien au port des Sables-d'Olonne. Il réparait d'ailleurs un bateau vendredi matin avant de prendre la mer pour porter secours à un pêcheur en détresse. Son frère, John Moulic, revient ici avec un mélange de fierté et de tristesse, avec toujours une pensée pour les deux autres marins disparus : Alain Guibert, 51 ans et Yann Chagnolleau 55 ans.

On pleure aujourd'hui nos marins

John Moulic, frère de Dimitric, sauveteur décédé en mer vendredi.
Partager la citation

"C'était un super équipage sur le bateau de sauvetage, malheureusement l'accident est là", explique le frère de la victime. "On pleure aujourd'hui nos marins", témoigne John Moulic. L'émotion est contenue, une pudeur propre au milieu des marins. Passionné par l'océan, Dimitri Moulic avait récemment rejoint les rangs de la SNSM en tant que bénévole. Sur les sept membres de l'équipage, quatre ont pu être secourus.

 Emmanuel Macron a nommé les trois marins décédés chevaliers de la Légion d'honneur à titre posthume. Une fierté pour John Moulic, qui n'oublie pas pour autant les rescapés. "Il faut que le mérite revienne aux sept marins, même aux rescapés", assure le frère du sauveteur décédé en mer. 

À lire aussi
Une voiture de police (illustration) Seine-Saint-Denis
Seine-Saint-Denis : un jeune de 16 ans tué par balles

Le pêcheur de 59 ans est quant à lui  toujours porté disparu. Ce lundi 10 juin, une marche silencieuse se tiendra à 10h30 aux sables-d'Olonne, pour honorer la mémoire des trois héros.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Vendée Décès
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants