1 min de lecture Union européenne

Pourquoi trois agriculteurs bio portent plainte contre l'État

Leurs primes à la conversion en agriculture bio n'ont pas été versées ou seulement en partie depuis trois ans.

>
Trois agriculteurs bio portent plainte contre l'Etat Crédit Image : AFP | Crédit Média : M6/Nick Resman/Céline d'Agostini/Gaëlle Coursel | Date :
Logo de la chaîne M6
La rédaction de M6 et Thomas Pierre

Solène Goujon a repris ces terres il y a trois ans, avec un objectif : les convertir au bio. La jeune agricultrice de Loire-Atlantique cultive du blé tendre qu'elle transforme en pain. Un projet qu'elle a monté en comptant sur les aides de l'État.

"C'est 300 euros par hectare et par an pour des cultures", précise-t-elle, soit 2.200 euros pour Solène. Une somme qu'elle n'a tout simplement jamais perçu depuis 2016. Une situation qui concerne plusieurs dizaines de milliers d'agriculteurs bio dans toute la France.

Guillaume Riou est l'un d'entre eux. Pour lui le retard des aides, c'est 28.000 euros de manque à gagner. Alors avec deux autres agriculteurs, il a décidé d'assigner l'État en justice pour ces retards de paiement de subventions européennes, 

Samedi 23 février, Guillaume Riou a pu rencontrer Emmanuel Macron au salon de l'agriculture. Le chef de l’État, qui lui a promis un règlement rapide de la situation, avait déjà évoqué de "gros dysfonctionnements administratifs" en France pour le versement des aides agricoles, liés à des "problèmes informatiques et techniques".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Union européenne Justice Agriculture
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants