2 min de lecture Salon de l'agriculture

Salon de l’agriculture 2019 : l'urgence de susciter des vocations

En 15 ans, un quart des fermes ont disparu en France. Il ne reste que 450.000 exploitations contre deux millions dans les années 70. Le monde agricole est confronté à plusieurs défis, en particulier celui de trouver des jeunes agriculteurs.

Générique 1 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL
>
Salon de l'agriculture 2019 : l'urgence de susciter des vocations Crédit Image : Christof STACHE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin édité par Éléonore Merlin

Ce chiffre est impressionnant : un agriculteur sur deux en France a plus de 55 ans, donc la moitié des agriculteurs sera bientôt à la retraite. Dans les six ans qui viennent, il va falloir trouver plus de 200.000 jeunes à installer, c'est un défi énorme et l'une des questions de ce salon est : comment susciter des vocations ? 

Serge Esteveny, éleveur de Gascones dans le Tarn, des vaches à viande, a 55 ans, pense à la retraite mais pour le moment, ses enfants ne veulent pas reprendre son exploitation. "J'ai trois enfants, deux garçons et une fille, les deux aînés qui ont 26 et 22 ans n'ont pas voulu reprendre le flambeau, pour le moment. (...) C'est un très très beau métier, je suis un passionné de vaches, mais aujourd'hui vu les perspectives de la filière et le manque de visibilité par rapport à notre charge de travail et la rémunération, mes enfants ont décidé de travailler à l'extérieur", témoigne cet éleveur.

Et puis avec la mondialisation, l'Europe qui protégeait ses frontières les ouvre toujours plus aujourd'hui. Il y a eu l'accord avec le Canada, l'Amérique du sud... et nos agriculteurs ont du mal a être compétitifs. Leur coût du travail est élevé, y compris au sein de l'Europe et puis, c'est vrai que la société française est exigeante, elle veut bien manger, elle veut la sécurité, elle veut moins de pesticides et donc on impose aux paysans français des normes supérieures à celles des autres pays.

À lire aussi
Un agriculteur avant l'ouverture du Salon de l'Agriculture 2019 à Paris salon de l'agriculture
Salon de l'Agriculture 2019 : 633.213 visiteurs, une fréquentation en légère baisse

Les consommateurs doivent s'interroger

L'interdiction du glyphosate, le désherbant, est le meilleur exemple. C'est un désherbant qui permet de produire moins cher alors si on l'interdit en France mais qu'on continue à importer d'Allemagne ou du Brésil des céréales traitées aux glyphosate, on rend nos agriculteurs moins compétitifs et on continue, nous consommateurs, à manger du glyphosate.

Alors comment convaincre des jeunes de devenir agriculteur quand on voit aussi les revenus de cette profession ? Un tiers vivent avec moins de 350 euros par mois et on leur demande des prix toujours plus bas. Alors c'est à nous, consommateurs, de nous interroger : la nouvelle loi a suscité de gros espoirs pour mieux rémunérer les agriculteurs mais on voit qu'à part la filière du lait où des accords à la hausse sont passés entre éleveurs et grands groupes, elle ne marche pas cette loi.

Il y a tout de même de l'espoir quand on s'intéresse à cette agriculture qui marche, avec deux mots clés : modernité et qualité. S'en sortiront les agriculteurs qui pourront investir dans des robots, des drones pour les aider à gagner en productivité et la France est plutôt a la pointe à ce niveau-là. Ceux qui feront de la qualité devraient bien s'en sortir aussi, avec des labels, des fromages AOP, du bio. Il n'y a jamais eu autant d'installations d'agriculteurs bio l'an dernier. Et puis il y a des filières ou les éleveurs sont mieux payés, celles qui offrent aux consommateurs des garanties : pas d'OGM, moins de pesticides, du goût... Une partie des gens est prête à payer un peu plus cher son litre de lait ou sa barquette de fraises donc oui, il y a encore de l'espoir.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Salon de l'agriculture Agriculture Consommation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797029556
Salon de l’agriculture 2019 : l'urgence de susciter des vocations
Salon de l’agriculture 2019 : l'urgence de susciter des vocations
En 15 ans, un quart des fermes ont disparu en France. Il ne reste que 450.000 exploitations contre deux millions dans les années 70. Le monde agricole est confronté à plusieurs défis, en particulier celui de trouver des jeunes agriculteurs.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/salon-de-m-agricutlure-l-urgence-de-susciter-des-vocations-7797029556
2019-02-23 11:11:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/MnMtCWHF2XxSoRnD2JBO0A/330v220-2/online/image/2019/0223/7797033629_agriculteurs-dans-un-champ-illustration.jpg