1 min de lecture Justice

Redoine Faïd absent à l'ouverture de son procès

L'as de l'évasion, en grève de la faim depuis une semaine, ne s'est pas présenté à son procès, après avoir refusé d'être extrait de sa cellule. Il dénonce ses conditions de détention à l'isolement.

Rédoine Faïd à son procès en 2018
Rédoine Faïd à son procès en 2018 Crédit : Benoit PEYRUCQ / AFP
IMG_0047
Nicolas Scheffer et AFP

C'est un procès retentissant qui est censé s'ouvrir ce jeudi 27 février. Redoine Faïd, l'as de l'évasion, doit comparaître pour le braquage d'un fourgon blindé en 2011. 

Mais le principal des quatre accusés ne s'est pas présenté à l'audience. "Je constate qu'il n'est pas présent dans le box", a déclaré la présidente de la cour d'assises du Pas-de-Calais, Sylvie Karas. Elle a désigné un huissier de justice pour qu'il le somme de comparaître au plus vite pour qu'il soit jugé. Le procès est suspendu, en attente de l'accusé. 

L'homme a refusé d'être extrait de sa cellule du centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais). Redoine Faïd a commencé une grève de la faim, il y a une semaine, pour dénoncer des conditions de détention à l'isolement qu'il juge indignes.

Ses avocats demandent le renvoi

Ses avocats souhaitent le renvoi du procès pour plusieurs motifsla grève des avocats, l'incompétence, selon eux, des assises de Saint-Omer en matière de criminalité organisée, un procès "inéquitable", selon l'un de ses conseils ainsi qu'en raison de la santé de l'accusé.

À lire aussi
Un contrôle de l'attestation de déplacement dérogatoire dans le cadre du confinement en France le 23 mars à Lille confinement
Confinement en France : les policiers et gendarmes ont procédé à 5.464.615 contrôles

Maître Hugues Vigier, qui représente le détenu, a demandé une expertise médicale "en urgence", sur la nécessité ou non d'hospitaliser son client et sa capacité de comparaître au tribunal.

Condamné à 18 ans de prison

Redoine Faïd a fait appel du verdict de la cour d'assises du Nord, qui l'a condamné en octobre 2017 pour avoir attaqué à l'explosif un fourgon blindé pour dérober plus de deux millions d'euros. Il a écopé de 18 ans de prison. Il nie d'avoir participé aux faits.

La crainte d'une tentative d'évasion est dans tous les esprits au palais de justice, qui a pris des mesures de sécurisation. Un mois après sa condamnation en appel, Redoine Faïd s'était évadé en hélicoptère de la prison de Réau (Seine-et-Marne), en 2018. Il s'était déjà évadé en 2013 de la prison de Sequedin (Nord) après une prise d'otages. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Redoine Faïd Procès
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants