2 min de lecture Justice

Procès de Rédoine Faïd : tout a-t-il été fait pour éviter une nouvelle évasion ?

Le procès sous haute sécurité de Rédoine Faïd, qui s'est évadé de prison à deux reprises, commence ce jeudi 27 février.

>
Procès de Rédoine Faïd : tout a-t-il été fait pour éviter une nouvelle évasion ? Crédit Image : Benoit PEYRUCQ / AFP | Crédit Média : Thomas Prouteau | Durée : | Date :
Thomas Prouteau édité par Maeliss Innocenti

Condamné à 18 ans de prison pour le braquage d'un fourgon blindé. Rédoine Faïd s'était évadé de prison en hélicoptère en juillet 2018. Il était alors incarcéré au centre pénitentiaire de Réau en Seine-et-Marne. En 2013, c'est de la prison de Lille-Sequedin, dans le Nord, que le malfrat s'était évadé.

Ses conditions de détention se sont, depuis ces deux évasions, durcies. Son procès en appel, qui doit débuter jeudi 27 février et durer trois semaines, va se tenir sous haute surveillance. Mais est-ce que tout a été fait pour éviter une nouvelle évasion du braqueur ?

La détention de Rédoine Faïd est désormais ultra sécurisée. À tout point de vue. Il est incarcéré à la centrale de Vendin-Le-Vieil, une des deux prisons les plus sécurisées de France : murs de 12 mètres de haut, quatre miradors, filins anti-hélicoptère généralisé...

À l'intérieur même de Vendin, le roi de l'évasion a été placé à l'isolement, une prison dans la prison... Ce qui veut signifie qu'il ne croise jamais aucun autre détenu, qu'il va à la promenade seul dans une cour isolée, qu'il est menotté avant chaque sortie au travers du passe-menottes de sa porte. Quatre gardiens (minimum), en cagoule et tenue anti-émeutes, escortent aussi chacun de ses déplacements. Et ce n'est pas tout...

À lire aussi
Mairie de Béziers (Illustration). décès
Confinement : à Béziers, un trentenaire meurt après un contrôle de police

Car Rédoine Faïd subit quatre à cinq fouilles à nu par jour. Ses parloirs n'ont lieu qu'au travers d'une vitre en plexiglas, via un hygiaphone, avec passage au scanner corporel au retour. Des conditions ultra strictes dénoncées par ses avocats. "On est emmuré vivant" avait décrit Rédoine Faïd dans le JDD. C'est d'ailleurs pour cela qu'il a entamé une grève de la faim la semaine dernière.

Des conditions drastiques mais pas infinies

Mais l'isolement ne peut prolongé indéfiniment. Au-delà d'un an, et c'est déjà le cas, c'est la ministre de la Justice elle-même qui signe les prolongations, dans une limite de deux ans. Après, la prolongation ne peut être qu'exceptionnelle et spécialement motivée, dit la loi.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Redoine Faïd Détention
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants