1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Rambouillet : une fonctionnaire de police tuée à l'arme blanche au commissariat
1 min de lecture

Rambouillet : une fonctionnaire de police tuée à l'arme blanche au commissariat

Une fonctionnaire de police a été tuée par arme blanche ce vendredi 23 avril. Le suspect, blessé par balles par les fonctionnaires de police, est également décédé.

Le commissariat de police de la ville de Rambouillet
Le commissariat de police de la ville de Rambouillet
Crédit : Capture d'écran Google street view
Marie Gingault & AFP

Un individu armé s'est présenté au commissariat de Rambouillet, dans les Yvelines, ce vendredi 23 avril, peu avant 14h30. L'homme a attaqué une fonctionnaire de police à l'arme blanche, a indiqué le procureur de Versailles. La victime est décédée de ses blessures, a précisé le parquet. Blessé par balles, le suspect est décédé également. 

Touchée à la gorge, la fonctionnaire administrative a d'abord été en arrêt cardio-ventillatoire avant de succomber à ses blessures, malgré l'intervention des pompiers. Ces derniers ont précisé que l'assaillant, qui a été blessé par balles par les fonctionnaires de police, était "blessé dans un état grave". Peu de temps après, la police a annoncé le décès du suspect, de nationalité tunisienne. 

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et le Premier ministre Jean Castex se rendent sur place. "Une fonctionnaire de police a été la victime d'une attaque au couteau au commissariat de Rambouillet, où je me rends", a tweeté le ministre de l'Intérieur. La victime était âgée de 49 ans et l'assaillant de 36 ans. 

La piste terroriste est sérieusement envisagée

Valérie Pécresse - Présidente de la région Île-de-France

Plus tard dans l'après-midi, le parquet national antiterroriste (Pnat) a annoncé se saisir de l'enquête. Le Pnat a ouvert "une enquête de flagrance des chefs d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste", confiée conjointement à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), a-t-il été précisé.

À lire aussi

La présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse qui a dénoncé une "attaque lâche, barbare", a également précisé que "la piste terroriste est sérieusement envisagée". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/