1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Procès du 13 novembre : si Abdeslam parle, "ce sera une surprise positive", selon Molins
1 min de lecture

Procès du 13 novembre : si Abdeslam parle, "ce sera une surprise positive", selon Molins

INVITÉ RTL - Le procureur général près de la Cour de Cassation François Molins confie être "sceptique" quant à l'attitude de Salah Abdeslam. Celui-ci sera jugé lors du procès des attentats du 13 novembre qui s'ouvre mercredi 8 septembre.

François Molins était l'invité de RTL mercredi 8 septembre.
François Molins était l'invité de RTL mercredi 8 septembre.
Crédit : RTL
François Molins était l'invité de RTL
12:14
François Molins était l'invité de RTL
12:14
Alba Ventura & Marie Zafimehy

"Je ne sais pas ce qu'il fera". À quelques heures de l'ouverture du procès des attentats du 13 novembre 2015, François Molins, procureur en poste à Paris à cette période, reste "sceptique" quant à l'attitude de Salah Abdeslam. Ce dernier, depuis son arrestation, se terre dans le mutisme. Au grand désarroi des victimes et de leurs proches qui ne se font pas d'illusions.

"Il vaut mieux rester sur l'attitude qu'il a, préconise François Molins, invité de RTL mercredi 8 septembre. Tout le monde espère qu'il parlera. S'il parle ce sera une surprise positive pour beaucoup de gens". Pour autant, le magistrat refuse de faire des "pronostics".

Salah Abdeslam, défendu par la discrète Me Olivia Ronen, est jugé à partir de ce mercredi avec 19 autres personnes accusées d'avoir participé à l'organisation des attentats du 13 novembre à Paris. Un procès qualifié de "procès du siècle" qui doit durer neuf mois.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/