1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Procès du 13-Novembre : Salah Abdeslam, en larmes, présente ses excuses et ses condoléances
1 min de lecture

Procès du 13-Novembre : Salah Abdeslam, en larmes, présente ses excuses et ses condoléances

Le dernier membre vivant des commandos du 13 novembre 2015 s'est exprimé ce vendredi 15 avril. Il a indiqué qu'il "ne regrette pas d'avoir renoncé" à se faire exploser.

Salah Abdeslam, le principal suspect des attentats du 13 novembre 2015, debout au premier jour du procès le mercredi 8 septembre.
Salah Abdeslam, le principal suspect des attentats du 13 novembre 2015, debout au premier jour du procès le mercredi 8 septembre.
Crédit : Benoit PEYRUCQ / AFP
Benoît Leroy & AFP

Salah Abdeslam, le seul membre encore en vie des attentats qui ont fait 131 morts à Paris et Saint-Denis, a présenté ses "excuses" aux victimes et versé quelques larmes à la fin de son dernier interrogatoire au procès des attentats du 13-Novembre, vendredi 15 avril 2022.

L'ultime interrogatoire de ce participant aux attentats de Paris en 2015 avait débuté ce mercredi en début de soirée devant la cour d'assises spéciale de Paris et s'était poursuivi jeudi. Il s'est achevé vendredi après-midi avec les questions de sa défense. Salah Abdeslam a donc demandé "pardon" aux familles des victimes et a présenté ses "excuses à toutes les victimes" tuées ou blessées durant ces attaques.


"Je veux présenter mes condoléances et mes excuses à toutes les victimes", a déclaré depuis le box le Français de 32 ans, des larmes sur les joues. "Je sais que la haine subsiste (...) je vous demande aujourd'hui de me détester avec modération". Avant de poursuivre, "si j'ai pu ne serait-ce que faire du bien à une seule des victimes, c'est déjà une victoire. C'est tout ce que j'ai à dire. Je ne veux plus m'exprimer Olivia", a-t-il déclaré en s'adressant à son avocate Me Olivia Ronen.

La veille, l'accusé avait assuré avoir renoncé à aller au bout de sa mission consistant à se faire exploser dans un bar situé dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Longtemps suspectée, la raison "technique" a été balayée par Salah Abdeslam. Ce dernier expliquant ne pas avoir voulu l'actionner "par humanité". Sans davantage de précisions.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.