2 min de lecture Voyage

Pourquoi l'UFC-Que choisir porte plainte contre Viagogo ?

L'UFC-Que choisir a annoncé mardi 18 février déposer plainte contre le site de revente de billets en ligne Viagogo. L'association dénonce des "pratiques commerciales trompeuses".

>
Pourquoi l'UFC-Que choisir porte plainte contre Viagogo ? Crédit Image : STR / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
Photo Esther
Esther Serrajordia et AFP

Affirmant avoir "reçu près de 500 témoignages de consommateurs victimes" de mauvaises pratiques de la plateforme Viagogo, l'UFC-Que choisir a annoncé ce mardi 18 février dans un communiqué déposer plainte "pour pratiques commerciales déloyales, trompeuses et agressives et revente de billets sans autorisation".

Fondée en 2006, la plateforme Viagogo est présente dans plus de soixante-dix pays et met en avant des partenariats avec de nombreux producteurs, artistes et grands clubs de sport afin de vendre des billets pour des concerts, des festivals ou des rencontres sportives. 

L'organisation de défense des consommateurs a déposé plainte devant le tribunal judiciaire de Paris pour dénoncer des "pratiques commerciales trompeuses" et appelle les consommateurs à éviter la plateforme afin de ne pas "se faire duper".

Des frais supplémentaires découverts après avoir payé

Problème : la plateforme joue selon l'association "sur la soi-disant rareté des places disponibles, le site multiplie les alertes, les chronomètres, les messages biaisés pour précipiter l'acte d'achat du consommateur, tout en lui occultant l'information essentielle, à savoir le prix", affirme l'UFC-Que choisir. "Des méthodes agressives et trompeuses", dénonce Raphaël Bartlome, directeur du service juridique de l'association.

À lire aussi
Lenglet - Coronavirus_795x530 coronavirus
Coronavirus : la crise aura-t-elle raison du secteur des croisières ?

Et "jusqu'à récemment le site ajoutait des frais supplémentaires au prix initial, que le consommateur ne découvrait qu'une fois sa demande confirmée et son compte débité", poursuit l'association. "L'architecture du site est bien faite pour arnaquer", explique Raphaël Bartlomé.

Le site lui-même est illégal

Raphaël Bartlome
Partager la citation

"Le site lui-même est illégal parce qu'il est interdit de faciliter la revente de places ou de billets alors même n'est pas le revendeur officiel du spectacle", précise Raphaël Bartlome. Viagogo vend en effet des billets pour des manifestations sportives ou culturelles "sans l'autorisation des organisateurs". "Nombreux sont les fans et supporters qui ont acheté leurs billets à un prix deux à trois fois plus élevé qu'auprès de la billetterie officielle, qui se retrouvent mal placés ou qui ne peuvent accéder à l’événement à défaut de billets valides", affirme l'UFC. 

Viagogo poursuivi dans de nombreux pays

Basée en Suisse depuis 2012 et enregistrée dans le Delaware, un État américain à la fiscalité avantageuse pour les entreprises, Viagogo est poursuivie dans plusieurs pays. Au Royaume-Uni, le gendarme de la concurrence (CMA) l'a accusée de mauvaises pratiques et l'a même poursuivie en justice avant de suspendre la procédure en septembre, en raison des mesures prises par Viagogo. 

En France, elle est poursuivie par de nombreuses organisations sportives et culturelles, qui l'accusent de spéculer sur les tarifs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Voyage Plainte Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants